L’encadrement du crédit revolving ne suffira pas.

Depuis mai dernier, la « loi Lagarde » encadrant le crédit à la consommation est entrée en vigueur. Objectif : « supprimer les abus et les excès ». Le texte, s’il concerne lire l’article de Claire Alet

Laisser un commentaire

*


Archives