LGV : un fiasco signé Falco.

Le Parti Socialiste du Var soppose au tracé des Métropoles du Sud proposé par Hubert Falco et le gouvernement.

Par la voix de nos élus et en particulier des conseillers  régionaux, le Parti Socialiste du Var sest toujours battu et sengagera encore pour lamélioration des transports régionaux, véritable enjeu du développement des transports et de l’économie.

Pour cela, le Parti Socialiste du Var tient à rappeler que la priorité absolue en matière de transports ferroviaires doit être de développer un Réseau Express Régional de proximité entre Toulon et Marseille, mais également vers lEst-Var et vers la Provence-Verte en ré-ouvrant la ligne Carnoules-Gardanne.

Aux antipodes de ces besoins réels des varois, le gouvernement et Hubert Falco se battent pour gagner 10 minutes sur un trajet Paris-Toulon à grande vitesse ! C’est indécent et nous refusons d’être leurs complices de leur folie des grandeurs.

La dynamisation économique et sociale dans une démarche d’aménagement du territoire et de développement durable doit toutefois conduire à la réalisation d’ouvrages ferroviaires, de stations urbaines et gares multimodales, permettant une fluidité, une régularité, un accroissement du nombre de dessertes de l’ensemble des trains, et une incitation à l’usage du réseau ferré pour les personnes comme pour les biens : grandes lignes, inter-cités, marchandises, TER et RER d’agglomération. Mais ces réalisations doivent s’articuler au plus près du réseau existant, dans une démarche concertée avec les acteurs économiques, les collectivités locales et les citoyens, de manière à réduire au maximum les impacts paysagers, urbains, agricoles et patrimoniaux. De plus, la question du financement devra être tranchée car les collectivités locales, asphyxiées, ne pourront pas lassumer.

Hubert Falco ou la stratégie de languille.
Si nous en sommes là, c’est aussi et surtout la faute à Hubert Falco. En 1992, le député Falco refuse le passage par le Moyen-Var de la LGV vers Nice. En 2005, il propose une gare à la Pauline. En 2008, il veut faire passer la LGV dans le Haut-Var. Depuis 2009, il se félicite de voir passer la LGV à Toulon. Depuis 3 jours, il sinsurge contre RFF !
Il est aisé de changer d’avis en permanence et de taper sur les techniciens de RFF, mais ceux-ci ne sont pas responsables. Le vrai responsable cest H. Falco et son manque de vision à long terme qui n’est pas sans rappeler sa gestion d’autres dossiers tels que le tramway de Toulon.

Mireille Peirano.
Secrétaire fédérale du Parti Socialiste dans le Var
Vice Présidente du Conseil Régional Provence Alpes Côte d’Azur.

Une réponse à to “LGV : un fiasco signé Falco.”

  • Yann B:

    Si je comprends bien, Vauzelle est pour la LGV, mais dans le Var celle qui le représente Mireille Peirano est contre.Il faudra donc une synthèse pour connaitre l’avis des élus de gauche en PACA.
    On va finir par croire qu’on a la gauche la plus bête de France ici !

Laisser un commentaire

*


Commentaires récents
Archives