MON810 : le nouveau recours de la France est-il solide ?

Le gouvernement français demande à l’UE de suspendre l’autorisation du MON810 et envisage de prendre une mesure conservatoire en attendant. Mais les arguments avancés semblent fragiles quand d’autres non utilisés auraient pu consolider le dossier.

Le gouvernement français a adressé le 20 février une note à la Commission européenne pour lui demander de suspendre d’urgence l’autorisation de mise en culture des semences de maïs MON810 dans l’Union européenne, dans l’attente d’une réévaluation de … lire l’article

Laisser un commentaire

*


Archives