« Quelque part, quelque chose d’incroyable attend d’être connu. »

Envie de jouer en famille? Envie d’une activité peu banale et high-tech pendant ces vacances? Qui plus est, au grand air? Ne cherchez plus! Un récepteur GPS et le goût de l’aventure sont tout ce qu’il vous faut, pour découvrir le Var d’une manière insolite … mais ça marche dans le monde entier. C’est Sophie, une internaute Varoise qui nous le dit et qui a bien voulu nous présenter cette version « high tech » de la chasse au trésor

C’est quoi, le géocaching?
Le principe est le suivant : quelqu’un cache à un endroit déterminé une boîte étanche, dans laquelle il place un certain nombre d’objets, ayant plus au moins de valeur. Au minimum, la boîte contiendra un « livre de bord » ou « logbook ». Ensuite, à l’aide d’un récepteur GPS (disponible pour quelques centaines d’euros), il détermine les coordonnées exactes de la cachette, qu’il publie ensuite sur le site Internet www.geocaching.com. Ces coordonnées seront vues par d’autres personnes, qui, avec leur récepteur GPS, iront à la recherche du « trésor caché » (la cache). S’ils trouvent la cache, ils signent le « logbook », et ont le droit de prendre un objet, à condition de le remplacer par autre chose. Ainsi, le contenu de la cache change continuellement.

Guide pour trouver une cache.
Très important : configurer votre récepteur GPS au format WGS84, latitude et longitude au format ddd°mm.mmm’.

Étape 1 – La préparation
La préparation est importante pour tout sport extérieur, il en est de même pour le géocaching.
Il est déconseillé de s’enfoncer dans la forêt sans coéquipier, surtout pour le géocaching qui captera toute votre attention sur votre GPS au risque de vous retrouver dans un ravin ! Prenez de l’eau potable en suffisance, ne pas boire n’importe quelle eau. Avertissez vos proches sur vos intentions, du moment de votre départ et de votre parcours prévu, de manière à pouvoir parer au pire.

Étape 2 – Approcher la cache
Les distances peuvent être trompeuses… Tenez-en compte. Lorsque vous utilisez votre GPS pour trouver une cache, la distance indiquée par l’appareil est à vol d’oiseau. Autrement dit, se trouver à une distance d’un kilomètre peut signifier devoir contourner une rivière, traverser un champ de ronces, etc.
Il est conseillé de vous munir d’une carte de la région, certains modèles de récepteurs GPS permettent l’utilisation de fonds de plan directement sur l’appareil. Une carte des environs offre une vue d’ensemble et vous permet de choisir le meilleur chemin d’accès. Cela vous donnera également une idée sur l’approche que vous pouvez réaliser directement avec un véhicule et le reste à faire à pied vers la cache. Les cartes topographiques (anciennes cartes d’état-major) de l’IGN sont idéales ; ces cartes contiennent des détails très utiles pour vous repérer dans votre recherche. On trouvera également dans la page des liens quelques logiciels qui permettent d’utiliser ce type de carte de façon électronique. Ces programmes proposent le plus souvent une connexion à votre GPS pour une localisation en temps réel.
Pour les caches localisées près d’une route, le plus facile est de consulter MapQuest (lien direct au départ de chaque description de cache sur www.geocaching.com). Ces cartes assez précises vous permettront de planifier votre itinéraire routier. Bien sûr, vous pouvez également vous servir de votre GPS en voiture pour vous rapprocher de la cache, mais c’est nettement plus aléatoire sauf si celui-ci dispose des fonctions de navigation routière.
Si vous partez à la recherche de votre première cache, il est conseillé de lire les commentaires des autres géocacheurs ainsi que le coup de pouce, appelé “hint”. Certaines caches sont visibles de loin, d’autres sont enterrées, etc. En ce qui concerne le terrain, par expérience, la difficulté augmente au fur et a mesure que vous vous rapprocherez de la cache, les 10 derniers mètres pouvant être les plus problématiques.

Étape 3 – La chasse Vous voila prêt pour la chasse !
Il est entendu que vous pourrez vous approcher facilement a moins d’un km de la cache, sauf indications contraires dans la description. Si vous avez bien fait votre préparation, vous suivrez donc plus la carte que le GPS au début. Il se peut que vous perdiez le signal GPS lorsque vous traverserez une forêt touffue ou une vallée profonde. La réception dépend aussi de la localisation des satellites, qui varie sans cesse. Pas de réception signifie pas de localisation, tenez-en compte. Marquez avec votre GPS la position de votre véhicule lorsque vous le quittez. Ca parait idiot, mais cela vous évitera à coup sur de vous perdre ! La réception du GPS s’améliore lorsque vous l’utilisez à l’air libre. Profitez de la présence d’une clairière pour faire une pause et laisser votre GPS se connecter à de nouveaux satellites, avant de vous enfoncer à nouveau dans la forêt.
Les derniers mètres sont les plus compliqués. Lorsque votre GPS vous indique que vous vous trouvez à l’endroit recherché, éteignez-le et posez-le. Commencez par vous demander : si je devais me mettre dans la peau de celui qui a créé la cache, où l’aurais-je mise dans un rayon de 5 à 10 mètres ? Cherchez des indices (pierres soulevées, traces, etc). Déchiffrez éventuellement le coup de pouce (hint).

Étape 4 – Trouvé !
Vous avez trouvé la cache! Félicitations! Et maintenant ?
Vous ouvrez la boite et découvrez différents objets, dont un logbook, un mot d’explication sur le concept du géocaching, de quoi noter, et des objets destinés à être échangés. Libre à vous de rajouter un commentaire dans le logbook (vivement conseillé), puis d’échanger des objets (autres que ceux utiles au fonctionnement de la cache : logbook, taille crayon, guide local, …). Ajoutez des objets d’une valeur égale ou supérieure à ce que vous prenez, de manière à ce que la cache garde sa valeur pour les suivants. Vous pouvez y placer : souvenirs, menue monnaie, objets de collection, gadgets,… mais pas de nourriture (cela pourrait attirer les animaux), pas d’objets dangereux (armes, lames, explosifs, …) ou illégaux (drogue, …). Ensuite, bien refermer la cache hermétiquement et la replacer exactement où vous l’avez trouvée. Replacer le camouflage qui s’y trouvait. Une fois de retour à la maison, faite part de votre découverte à la communauté (log your visit). Parfait !

règles du jeu
• Si vous prenez un objet de la cache, laissez quelque chose d’une valeur égale ou supérieure.
• Commentez votre visite dans le carnet de la cache.
• Racontez votre expérience sur www.geocaching.com.

Quelques conseils
• Les géocaches ne doivent jamais être enterrées ou placées dans un endroit qui pourrait susciter de l’inquiétude.
• Une géocache ne doit pas contenir d’aliments, d’explosifs, d’objet contondant, de drogue ou d’alcool.
• Le contenu des géocaches doit être adapté aux jeux en famille.
• Respectez la législation locale et suivez les panneaux d’indication.

Un problème technique nous empêche de vous présenter la vidéo de notre rencontre avec Sophie, nous en sommes désolés. Pour ceux qui parlent l’Anglais voici une petite animation qui vous présentera cette « chasse aux trésors high tech ».

Après quelques sorties dans les environs, vous serez prêt pour placer votre propre géocache ! Bienvenue dans le monde du géocaching!

Une réponse à to “« Quelque part, quelque chose d’incroyable attend d’être connu. »”

Laisser un commentaire

*


Archives