Archives d’un auteur

Démocratie : faut-il faire participer les corps intermédiaires ou les citoyens ordinaires ?

Pour un néocorporatisme urbain assumé

La prise en compte de la parole des corps intermédiaires à l’échelle urbaine — associations, groupes d’intérêt, collectifs — repose sur un paradoxe. Malgré la multiplication des instances pérennes de consultation ouvertes aux acteurs de la société civile organisée, leur légitimité reste faible. Qu’il soit question de conseils de développement, de commissions consultatives des services publics locaux ou de conseils consultatifs ouverts à des publics spécifiques, une même ambiguïté demeure.

Lire l’article de Julien Talpin

Julien Talpin est chercheur en science politique au CNRS (Ceraps / université Lille 2). Il est l’auteur notamment de “Mobiliser les quartiers populaires, Vertus et ambiguïtés du community organizing vu de France”.

La TVA réduite pour la presse internet contestée par l’Europe.

La Commission Européenne a lancé une procédure d’infraction à l’encontre de la France concernant l’application de la TVA réduite à la presse en ligne. Paris a deux mois pour répondre à cette mise en demeure.

En France, la Taxe sur la Valeur Ajoutée est actuellement fixée à 20%. Mais certains produits et services bénéficient aujourd’hui d’une TVA réduite voir super-réduite (2,1%), C’est le cas pour les médicaments remboursables par la sécurité sociale mais aussi pour … Lire l’article d’Etienne Cabot

La France bascule dans l’économie circulaire : la preuve en 5 chiffres

Moins de biens matériels et industriels, plus de services et d’objets d’occasion : le consumérisme recule dans l’Hexagone. C’est ce que démontre la dernière étude de l’Ademe.

Les Français sont de moins en moins matérialistes. Dans une étude publiée le 17 juin, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et le Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) ont scruté « les évolutions du comportement des Français face au développement de l’économie circulaire ». Parmi une flopée de signes encourageants, Terra eco a sélectionné cinq chiffres éloquents.

Lire l’article d’Amélie Mougey

L’Observatoire France Très Haut Débit

L’Observatoire France Très Haut Débit est un outil cartographique visant à ce que chacun d’entre nous puisse connaitre les débits et réseaux filaires disponibles dans son département, sa commune, son quartier.

Instrument de pilotage du Plan France Très Haut Débit, l’Observatoire permet à l’État et aux collectivités territoriales de faire les choix les plus pertinents dans le déploiement des réseaux de communications électroniques. Depuis plusieurs mois, il s’est révélé indispensable au travail de la Mission Très Haut Débit  et des collectivités engagées dans la création de nouveaux territoires numériques.

Il a également vocation à constituer un instrument de suivi, un gage d’efficacité, des déploiements des réseaux, tant des opérateurs privés que des collectivités territoriales. L’intégration progressive des données de l’ensemble des opérateurs renforcera en effet la complétude de l’Observatoire. Elle permettra ainsi de veiller à ce que soient respecté l’objectif d’une couverture intégrale du territoire en très haut débit d’ici 2022.

Accéder à l’Observatoire France Très Haut Débit

Prévue par le cahier des charges du Plan France Très Haut Débit, l’ouverture à tous de l’Observatoire est née de la volonté d’en faire un outil de transparence de l’action publique. Chaque citoyen est désormais en mesure de connaître la situation de son territoire en termes de débits et de réseaux et d’en suivre les évolutions.

Par ailleurs, afin de donner une dimension prospective à cet outil, les projets des collectivités territoriales soumis à l’instruction de la Mission Très Haut Débit seront prochainement intégrés à l’Observatoire. De nouvelles technologies pourraient également être prises en compte, notamment la 4G à usage fixe.

Enfin, c’est avec le soutien du CEREMA et du Commissariat général à l’égalité des territoires que la Mission Très Haut Débit entend faire de l’Observatoire, avec sa montée en charge progressive, un outil mobilisateur à la disposition de tous et un facteur de confiance dans l’avenir de ce chantier en marche.

Découvertes sonores aux arènes de Fréjus.

BsSgjFUIIAAVGpR

Quand le musée prend ses quartiers d’été à Bargemon !

imagesBargemon 83830

Réservez la date du 26 Juillet pour passer une journée dans le charmant petit village de Bargemon qui vous propose de sortir des sentiers battus, loin du littoral.

Musée Plage, quand le musée prend ses quartiers d’été !
14h : bar à soupes et tisanerie
de 14h à 20h : jeux méditerranéens, antiques ou d’aujourd’hui
à 14h30 et 16h : visite commentée de Bargemon
18h30 vernissage de l’exposition Nathalie Martel
21h30 Soirée concert Musique du monde avec le groupe Joulik

Nous y serons pour rencontrer le Trio JOULIK mais aussi pour les animations de l’après midi. Un  agréable moment en perspective.

 

http://www.ot-bargemon.fr/animation.htm

La Marine Nationale partenaire du Tour de France à la voile 2014

Pour la première fois cette année, la Marine Nationale s’associe à Amaury Sport Organisation pour suivre le tour de France à la voile. Du 4 au 27 juillet, de Dunkerque à Nice, la Marine Nationale accompagnera la flotte des skippers sur M34 et Grands Surprise.

En Méditerranée, le bateau officiel de la course sera le BSAD Ailette (bâtiment de soutien et d’assistance et de dépollution), basé à Toulon. Ce dernier suivra la course entre Gruissan et Nice.

Hyères – du 22 au 24 juillet – 11h-23h

Port Saint Pierre
Sur le village-officiel, maquette et exposition-photo vous seront présentés par des marins de la Marine Nationale.
 Plage de l’Ayguade le 22 juillet et plage des Salins les 23 et 24 juillet
 Sur la plage, découvrez les métiers de la Marine Nationale grâce aux conseillers du centre d’information et de recrutement de la Marine qui vous accueilleront à bord de leur camion et vous distribueront des kits plage comprenant des activités de plage pour toute la famille.

Les soirées du Castellet

Brr3UsQCUAEcyyE

Apprendre à mieux vieillir.

Vivre plus longtemps, en meilleure santé, c’est possible, si l’on s’en préoccupe dès la cinquantaine. Apprendre à mieux vieillir: c’est l’objectif de la consultation préventive de l’hôpital Emile-Roux, en banlieue parisienne, unique en France.

Elle est arrivée avec son grand sourire et son petit panier, qu’elle a posé sur la chaise, à côté d’elle. A raconté au médecin, d’une voix un peu timide, pourquoi elle, qui galope comme une jeune fille à 73 ans, est venue toquer à la porte de la consultation « Vieillir avec succès »: « En novembre, j’ai reçu un coup de massue. » Une grosse fatigue, pendant une promenade en forêt, une étreinte dans la poitrine. Médecin à la retraite, membre hyperactive d’associations féministes, Jeanne, jamais malade, découvre que l’hypertension et le cholestérol ont fait leur nid dans son corps. « Je me suis dit qu’il fallait que je réagisse », murmure-t-elle. Et elle a atterri ici, pour la journée, devant le DrHenri Naga, à l’hôpital Emile-Roux de Limeil-Brévannes.

Au début, ce n’est rien….Lire l’article de Delphine Saubaber

La solidarité des gens de mer

Au titre de ma fonction de porte-parole de la préfecture maritime de la Méditerranée, je souhaite souligner, en ce dimanche estival, et de façon un peu atypique (sans communiqué de presse pour l’occasion), l’exemple d’une opération de recherche et de sauvetage exceptionnelle réussie grâce à une bonne coordination, à une forte mobilisation, au professionnalisme des sauveteurs et … à la solidarité des gens de mer.

Voici les faits :
Ce vendredi 18 juillet, le voilier « BOTAWEL », immatriculé D77156, basé à Marseille, d’une longueur de 10 mètres, en mer au sud est du Cap Ferrat pour 31 nautiques (soit 57 km), donc dans le sud de Monaco mais en zone de responsabilité française en matière de sauvetage, alerte le CROSS Méditerranée (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) par radio VHF et demande assistance pour « une personne tombée à la mer ».
Au moment des faits, le vent souffle de secteur ouest pour 10 noeuds (19 km/h) et la température de la mer peu agitée est à 23 degrés C. Le skipper du voilier prétend qu’à son réveil, après sa sieste d’une heure, son épouse, âgée de 67 ans, et sans brassière de sauvetage, n’était plus à bord.

Dès réception de cette alerte, le CROSS Méditerranée maintient le contact par radio VHF avec le voilier et mobilise d’importants moyens nautiques et aériens :
- Le CROSS demande au voilier « BOTAWEL » de faire une route inverse pour contribuer aux recherches ;
- le CROSS définit une zone de recherche, diffuse un message de type « Mayday » (demande d’assistance pour personne en détresse), fait décoller l’hélicoptère Dauphin de service public de la Marine nationale basé à Hyères les Palmiers…
Le navire scientifique « THETIS II » répond à ce message de demande d’assistance et s’implique dans l’opération de recherche et de sauvetage.

En complément de l’hélicoptère Dauphin, le CROSS engage un avion de type Falcon 50 de la Marine en pré-positionnement à Hyères ; une vedette de plaisance (la Snook) répond également à l’appel du CROSS et s’engage dans l’opération de recherche en mer.

Grâce à un logiciel spécialisé, le CROSS fait procéder à une prévision de dérive d’une personne tombée à la  mer et relance son appel à contribution avec un message « Mayday » traduit en anglais. Le CROSS détourne également le remorqueur d’intervention en haute mer « Abeille Flandre » affrété par la Marine au profit du Préfet maritime.

Le « THETIS II » retrouve l’épouse du skipper à la mer deux heures après sa chute mais en vie et consciente. Ce navire met son annexe à l’eau pour la récupérer.
Le voilier « BOTAWEL » est pris en remorque par le navire scientifique « THETIS II ». Le convoi fait route vers le port de Nice.
Le CROSS organise une conférence téléphonique avec le centre de consultation médicale maritime et les services médicaux spécialisés à Toulon pour faire le point sur l’état de santé de l’épouse sauvée après avoir passée 02h00 en situation de survie dans l’eau.
Le médecin régulateur préconise un accueil de la personne sauvée à quai par une ambulance des sapeurs pompiers ainsi qu’un suivi régulier durant le transit vers Nice.
Le convoi arrive à quai dans la soirée de vendredi sans encombre. Après un bilan complet, l’épouse sauvée rentre à son domicile avec son conjoint.

Au bilan, la préfecture maritime de la Méditerranée tient à souligner cet exemple de solidarité des gens de mer tout en rappelant la nécessité de prévenir tout risque de chute à la mer. La chute est trop souvent fatale. L’espérance de vie d’une personne tombée à la mer dépend de plusieurs facteurs :
- état de stress et de fatigue au moment de la chute ;
- âge de la personne ;
- température de l’eau ;
- conditions de la chute ;
Il faut surtout porter avec soi une brassière de sauvetage ! C’est la ceinture de sécurité de tous les usagers !
… Et bien d’autres éléments de prudence nécessaire dans un milieu en mouvement permanent et complexe, donc dangereux.

Merci de bien vouloir relayer cette belle histoire pour sensibiliser avec vos moyens les autres usagers de la mer : il est important que toutes les familles en vacances puissent profiter de la « grande bleue » et rentrer au complet à la maison !

Bien cordialement,

Capitaine de corvette Yann Bizien
Porte parole de la Préfecture maritime de la Méditerranée


Archives