Archive pour la catégorie ‘Nationale’

Quand l’ex-PDG d’Elf Aquitaine cloue au pilori le patron d’Alstom

« Trahison des élites » et « amateurisme »! Pour Loïk Le Floch-Prigent, Patrick Kron et l’État ont eu tout faux dans la gestion d’Alstom depuis 10 ans.

DSC09316

Après les épisodes tragicomiques de l’été sur la gouvernance économique du pays, l’arrivée de l’automne va nous ramener aux dures réalités, notamment celle concernant Alstom.

Le dernier rebondissement avait été l’annonce tonitruante du ministre de l’Économie de l’époque, Arnaud Montebourg, sur le succès de sa négociation dans le dossier Alstom/General Electric: une alliance à 50/50 dans le nucléaire, les turbines vapeur ainsi que toutes les activités de la transition énergétique et de l’entrée de l’Etat au capital de l’entreprise à 20% selon des modalités confuses.

On avait compris depuis qu’il s’agissait en fait d’un partenariat à 51/49 au profit de General Electric, et qu’on ne saurait pas comment l’État allait … Lire l’article

Les quatre grands thèmes de la « République numérique » dévoilés

La préparation du projet de loi d’Axelle Lemaire quant au numérique avance. Elle se fera en concertation avec les internautes, invités à réagir par le biais d’outils en ligne innovants et collaboratifs autour de quatre thèmes piliers tout juste dévoilés. Une discussion citoyenne orchestrée sous peu par le Conseil National du Numérique (CNNum) et dont les orientations nous sont dévoilées par un article de Numerama.

La définition du contenu de cette concertation, qui suit de près l’octroi significatif de 15 millions d’euros par le Gouvernement à la French Tech, aura pris du temps. Le débat qui en résultera, mené sur la plateforme contribuez.cnnumerique.fr, mettra en valeur quatre grandes lignes directrices, censées regrouper la majorité des sujets sensibles.

Croissance, innovation, disruption : un angle économique avant tout, qui s’attachera à … Lire l’article d’Elsa Trujillo

Le département du Var change de Préfet

Hier en Conseil des Ministres un nouveau Préfet a été nommé

imagesM. Pierre SOUBELET

Né le 5 mai 1953 à Bayonne

Officier de la Légion d’honneur

Officier de l’Ordre National du Mérite

Chevalier des Palmes Académiques

Pierre Soubelet, 61 ans, est originaire du Pays Basque. Cet ancien professeur de français (lettres modernes), passé par l’ENA (École nationale d’administration), a été sous-préfet pendant seize ans, puis préfet depuis 2000. Il a été successivement préfet de l’Ariège, des Landes, de l’Ain, et de La Loire jusqu’à novembre 2011, il quitte les Côtes d’Armor pour prendre ses fonctions dans le Var en remplacement de M. Laurent CAYREL qui est est nommé préfet de la région Limousin, préfet de la Haute-Vienne (hors classe).

DSC08814M. Laurent Cayrel

Au revoir Monsieur le Préfet. Merci pour votre confiance.

Niveau de vie des Français : ce que les chiffres disent vraiment !

Décryptage de l’enquête de l’INSEE sur le niveau de vie des Français, qui montre un appauvrissement de la population.
Un français sur sept est considéré comme pauvre car son niveau de vie est inférieur au seuil de pauvreté, établi à 987 euros par mois pour les revenus de 2012. Ce seuil correspond à 60% du revenu médian national. Le revenu médian partage la population en deux : une moitié vit avec plus, une moitié vit avec moins. Il était de 19.740 euros pour 2012, soit 1.645 euros mensuels.
Jérôme Accardo, de l’INSEE, explique : « Pour calculer le seuil de pauvreté, l’INSEE détermine chaque année le niveau de vie d’un échantillon d’environ 60.000 ménages représentatifs de la population. Le calcul se fonde sur les déclarations fiscales et le montant des prestations sociales reçues par ces ménages. L’enquête permet de déterminer le niveau de vie médian, le seuil de pauvreté et le nombre de personnes pauvres. L’enquête permet aussi de … Lire l’article de Lomig Guillo 

Préparation de la fête de l’Aïd El Kebir 2014

DSC09206

La fête de l’Aïd El Kébir (ou Aïd Al Adha) se déroulera dans les jours qui viennent, aux alentours du 5 octobre 2014. La date précise sera annoncée par le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) quelques jours avant.

La Préfecture du Var souhaite informer les éleveurs et les fidèles des modalités pratiques, définies en concertation avec les représentants de la communauté musulmane, pour respecter le rite de l’abattage des moutons, tout en préservant la sécurité des personnes, et le respect des règles sanitaires, environnementales et de protection animale :

  1. Le Var ne disposant pas d’abattoir agréé permanent, des abattoirs temporaires sont agréés par la Direction Départementale de la Protection des Populations (D.D.P.P.), en plusieurs lieux du département (voir liste ci dessous)

Pour être agréé, chaque établissement d’abattage temporaire a dû présenter, conformément au Code Rural :

des locaux et des équipements adaptés ;

du personnel compétent notamment en ce qui concerne l’abattage ;

une organisation du travail rigoureuse ;

des garanties relatives au sacrifice des animaux sans souffrance inutile.

Tout consommateur intéressé pourra s’adresser à ces structures qui garantissent le respect des règles d’hygiène et de sécurité, ainsi que la présence d’un sacrificateur agréé par l’instance religieuse. Ils pourront y choisir et retenir l’animal de leur choix. Des tickets de retrait leur seront remis où des tranches horaires seront indiquées. Les consommateurs seront priés de respecter ces tranches d’horaires pour permettre une meilleure organisation des abattoirs temporaires agrées.

À  la fin de l’abattage, une marque sera apposée sur la carcasse, garantissant que l’abattage a été effectué dans un abattoir temporaire agréé, que la viande a été contrôlée et qu’elle peut être consommée.

Les consommateurs ont également la possibilité d’acquérir une carcasse de mouton dans le circuit traditionnel de consommation en provenance d’un abattoir permanent agréé sur le plan communautaire.

  1. La préfecture du Var tient à souligner le caractère obligatoire de ces prescriptions sanitaires. Leur non-respect présente de nombreux risques en matière de santé publique, de protection de l’environnement et de prévention des maladies animales contagieuses.

Les contrevenants aux règles en vigueur, qu’ils soient éleveurs, opérateurs, revendeurs ou consommateurs, s’exposent à des sanctions pénales.

Ainsi, la mise à disposition de locaux, terrains, installations, matériels ou équipements pour abattage en dehors des sites agréés, est passible d’un procès-verbal de contravention.

L’abattage d’animaux hors d’un abattoir agréé dans des conditions illicites constitue un délit passible de 6 mois d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

La commercialisation par un établissement non agréé est également un délit passible de 6 mois d’emprisonnement et de 15 000 € d’amende.

En outre, la préfecture rappelle que le transport d’animaux vivants n’est autorisé que :

–   à destination des abattoirs agréés et des abattoirs autorisés temporairement pour la fête de l’Aïd-El-Kébir ;

–   à destination des cabinets ou cliniques vétérinaires ;

–   entre 2 exploitations pour les éleveurs ayant préalablement déclaré leur activité à l’établissement interdépartemental de l’élevage, conformément à l’article D 212-30 du Code Rural et de la Pêche Maritime.

En dehors de ces cas, tout transport non autorisé est passible d’une amende pouvant s’élever à 450 €

Les services de l’État procèderont à des contrôles pour vérifier la bonne application de ces règles et le respect de l’organisation mise en place

LISTE DES ABATTOIRS TEMPORAIRES AGRÉÉS DANS LE VAR

GIE DU BROUIS Campagne le Carton 83840 LA ROQUE ESCLAPON N° AGREMENT Abattoir temporaire 83-109-113

GIE DU BOURDAS MENUT Christian 1612, Voie de La Transhumance 83560 St JULIEN LE MONTAGNIER N° AGREMENT Abattoir temporaire 83-113-125

LA FERME DE LA BOUQUETIERE  DESMOULINS Kevin 157, Chemin de La Verlaque N° AGREMENT Abattoir temporaire 83-069-003

SARL M.E.D ORIENT IMPORT EXPORT BELAYACHI Mohsine 9001, Chemin de La Juliette  Les Clos de Digne 83200 TOULON N° AGREMENT Abattoir temporaire 83-137-217

PERRICHON Nicolas 82 Chemin Collet de Christine 83440 TOURETTES N° AGREMENT Abattoir temporaire 83-138-177

 

 

Cette machine à laver qui veut concurrencer le pressing.

Un nouvel appareil électroménager commercialisé par les entreprises américaines Whirlpool et Procter & Gamble propose des lavages à sec en 10 minutes, et se range dans le placard.

Les pressings dans le viseur. La Swash, fabriquée par le spécialiste de l’électroménager Whirlpool, en collaboration avec Procter & Gamble (P&G qui commercialise des produits de consommation courante), propose de laver à sec en 10 minutes chemise, tailleur, jean ou veste (pour cette dernière, la durée peut s’allonger jusqu’à 15 minutes).

Vendue aux États-Unis pour 500 dollars (388 euros), elle affiche des dimensions mini (51 cm de hauteur, 54,5 cm de profondeur avec la porte ouverte et à peine 16,5 cm de largeur) qui lui permettent de … Lire l’article de Laszlo Perelstein

Transposition PSI : le gouvernement devra présenter une loi sur l’Open Data en 2015

source Regard citoyen.org

Sous l’impulsion du rapporteur Christophe Caresche et des députés du groupe écologiste, la commission des Finances de l’Assemblée nationale a décidé que les réformes en matière d’Open Data (accès et réutilisation des données publiques) devront passer par un débat parlementaire.

Nous nous en étions émus en début d’été : cachée au milieu du projet de loi DADUE (un texte habilitant le gouvernement à passer par ordonnance plusieurs dispositions dédiées aux banques et aux assurances), la directive sur l’information publique (PSI) risquait également d’être transposée sans débat parlementaire par le gouvernement. La loi de 1978 sur l’information publique n’aurait pu alors être réformée qu’a minima. Cette décision arbitrée par le Secrétariat général du Gouvernement et les services du Premier ministre fin juin sur la base d’arguments purement administratifs avait surpris jusqu’à Axelle Lemaire, la Secrétaire d’État en charge du numérique.

Le Gouvernement ne pouvait pourtant pas laisser l’administration s’organiser seule en matière d’Open Data. Les enjeux de transparence et de confiance en matière de réforme de l’État nécessitent un vrai débat démocratique : le passage par le Parlement est donc essentiel pour ces réformes. Regards Citoyens félicite les députés qui ne se sont donc pas laissés déposséder de la question : le Parlement devra plancher en 2015 pour transposer la directive et inscrire les pratiques de l’Open Data dans la loi.

Simplification administrative

Une bonne image vaut mieux qu’un long discours.

Bw_vLfeIgAAoOhU

D’anciens présidents appellent les Etats à prendre le contrôle du marché des drogues

Dans un rapport rendu public, mardi 9 septembre, à New York, la Commission globale sur la politique des drogues formule des recommandations afin de réorienter radicalement les stratégies nationales en la matière. Inscrit dans la perspective de la session extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations unies (Seagnu) qui, en 2016, sera consacrée à la politique des drogues, le document prône l’abandon des politiques uniquement fondées sur la répression, qualifiées d’échec, en donnant la priorité à la santé publique. Il invite à la régulation par les États, en cessant de criminaliser l’usage et la possession de drogues, et pas seulement le cannabis. Concrètement, « réglementer les marchés de la drogue pour donner le contrôle aux gouvernements ».

La Commission rassemble l’ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan, les ex-présidents du Brésil, du Chili, de la Colombie, du Mexique, de la Pologne, du Portugal et de la Suisse, et des personnalités comme l’écrivain Mario Vargas Llosa ou l’homme d’affaires Richard Branson. Ses membres affirment que la « guerre aux drogues » est perdue. « Après plus d’un siècle d’approche punitive, les faits sont accablants : loin d’avoir atteint ses propres objectifs, [le régime international de contrôle des drogues] a engendré de graves problèmes sociaux et sanitaires », peut-on ainsi lire au début du document intitulé « Prendre le contrôle : sur la voie de politiques efficaces en matière de drogues ».

Lire l’article de Paul Benkimoun

Santé connectée : demain, tous médecins ?

Chirurgiens, patients, étudiants … les technologies intégrant Internet dans la pratique de la médecine visent tous les publics, et elles sont de plus en plus nombreuses.                                                                                                                                                                                                                                           Le fruit le plus connu des amours d’Internet et de la médecine est bien sur le site de diagnostic en ligne. Votre bras vous gratte ? C’est la gangrène ! Heureusement, pour nous, le web a bien plus à apporter au monde de la santé.

Google Glass et la chirurgie:début d’une idylle.                                                                                                                                                                                        Parmi les quelques milliers d’explorateurs triés sur le volet pour tester Google Glass avant sa commercialisation, on trouve un grand nombre de chirurgiens. Les fonctionnalités de … Lire l’article et les vodéos


Archives