Archive pour la catégorie ‘Nationale’

Les Français, les collectivités et la transition énergétique

À l’heure où l’état se mobilise pour trouver à l’échelle nationale et locale les clés qui permettront d’embarquer les citoyens dans une inéluctable transition énergétique, une étude IFOP pour Energie Perspective-FTI* interroge les Français sur le sujet. Leur a-t-on déjà parlé d’économies d’énergie ? Ont-ils confiance en leurs maires pour les orienter sur la question des économies d’énergie ? Que pensent-ils réellement de la transition énergétique ? Pensent-ils rénover énergétiquement à moyen terme ? Et si oui, à qui confier les travaux?

L’Ifop a été mandaté par Energie Perspective – Designer de services pour la rénovation de l’habitat – et La Fabrique des Territoires Innovants, pour interroger 1500 Français sur toutes ces questions.

Concernés par la Transition Énergétique…

Quand on leur demande s’ils ont déjà entendu parlé de la transition énergétique, les Français répondent en moyenne « oui » à 78%. A l’exception du Nord-Est où pratiquement 1 Français sur 3 n’en a jamais entendu parlé, ces résultats restent encourageants et viennent saluer des années de sensibilisation. Si tout le monde en a déjà plus ou moins entendu parlé, les contours de la Transition éner- gétique restent cependant plutôt flous pour la plupart des Français. Ainsi, seulement 38% des Français déclarent savoir assez bien de quoi il s’agit. De la sensibilisation à l’engagement, il reste donc encore du chemin à parcourir. Après explication de texte, 74 % Français se déclarent personnellement concernés par la Transition énergétique. Des différences marquées entre les régions apparaissent alors. Ainsi les Français du Sud-Ouest se sentent plus concernés (81%) que les habitants du Nord-Est, où seulement 66% des Français se déclarent concernés par la Transition énergétique.

… Mais pas accompagnés à l’échelle locale

Le problème se pose quand on demande aux Français si leur collectivité leur a déjà parlé d’économies d’énergie. Une question somme toute légitime à l’heure où tous les acteurs politiques aiment à rappeler le poids de la responsabilité des collectivités dans la Transition Energétique. Et pourtant. 72% des Français déclarent ne jamais avoir entendu parlé d’économies d’énergie par leur collectivité. Pire. 73% ignorent les primes et subventions proposées en local en cas de travaux de rénovation énergétique. Un chiffre en dehors de toute réalité, puisque ces mêmes primes et subventions peuvent considérablement financer un projet de rénovation, allant parfois jusqu’à réduire de -50% la facture finale des travaux.

Pas confiance les Français ?

Se pose alors la question de la légitimité et la confiance. Comment les Français perçoivent-ils la légitimité de leur collectivité sur les questions de travaux d’énergie ? Le hic c’est que justement 61% des Français se dé- clarent confiants quant à l’action globale de leur collectivité et qu’ils sont même 52% à penser qu’elle est légitime pour les orienter sur les questions de tra- vaux d’économies d’énergie (contre 30% d’avis négatifs) .

Urgence à agir

Mais alors qu’est-ce qui freine les collectivités à amorcer le dialogue énergétique avec leurs administrés ? Pierres angulaires naturelles de la transition énergétique, leur statut de tiers de confiance est pourtant un vecteur d’accélération de la rénovation énergétique. A condition de s’en saisir… car urgence il y a. Presque 4 Français sur 10 envisagent de faire des travaux énergétiques, dont 20% d’ici moins de deux ans.

Des chiffres encourageants mais qui pourraient considérablement augmenter si le travail de sensibilisation à la rénovation énergétique et aux aides disponibles était duement mené. Car la crise se fait là encore cruellement sentir. Ainsi, sur les 62 % de Français qui n’envisagent pas de mener des travaux de rénovation chez eux, 23% déclarent que c’est faute de moyens financiers. Enfin, l’enquête révèle que 1 Français sur 10 se sent mal chez lui. Un argument de plus pour activer la rénovation énergétique en France.

La rénovation énergétique, levier de développement économique des territoires ?

Si la rénovation énergétique des territoires est un formidable axe de communication pour une ville, une commune, une région, elle constitue aussi l’occasion de dynamiser l’activité économique des territoires. Comment ? En offrant des emplois (75000 créations d’emploi prévues sur le secteur) et en contribuant au maintien de l’activité des entreprises, spécialement celles des artisans locaux. Et ce n’est pas les Français qui diront le contraire : seulement 6% d’entre eux pensent faire appel à un grand groupe pour mener leurs travaux de rénovation, contre 62% qui pensent confier leurs travaux à une petite entreprise locale ou un artisan.

Yann Person, Fondateur d’Énergie Perspective

« Les chiffres révélés dans l’étude montrent que le sujet de la transition énergétique atteint un certain niveau de maturité, voire de stagnation. Ce n’est pas pour rien si l’on n’arrive pas à dépasser la barre des 150 000 rénovations par an (contre un objectif de 500 000/an fixé par le Président Hollande, ndlr). En effet, les Français sont au courant, ils se sentent plutôt concernés mais ne pensent pas pour la plupart engager de travaux de rénovation, notamment pour des raisons financières. Les 62% de Français qui

feraient plutôt appel à des petits artisans en local qu’à des grands groupes, c’est bien le signe d’un monde en mutation. Naturellement constitutive du bien commun, la rénovation énergétique constitue plus que jamais l’opportunité de dynamiser l’activité économique dans les territoires et de créer des emplois non délocalisables.»

Les chiffres à la loupe

Transition énergétique

78% des Français ont déjà entendu parler de la transition énergétique

74 % des Français se sentent concernés par la transition énergétique

Économies d’énergies

Plus de 7/10 Français déclarent ne pas avoir été sensibilisés aux économies d’énergie par leur collectivité

Seuls 27% des Français savent que les collectivités peuvent les aider financièrement dans leurs travaux d’économie d’énergie

52% des Français considèrent leurs collectivités comme légitimes pour les orienter dans leurs travaux d’économies d’énergie

Confiance 

61% des Français ont confiance dans l’action globale de leur collectivité

Bien se loger

1 Français sur 10 se sent mal chez lui

Rénovation de l’habitat

Plus d’1 propriétaire sur 3 envisage de réaliser des
travaux de rénovation énergétique dans son habitat
près de 2/10 envisagent de le faire d’ici moins de 2 ans

23% des propriétaires n’envisagent pas de mener des travaux de rénovation faute de moyen

Plus de 6 Français sur 10 confieraient leurs travaux de rénovation à une petite entreprise locale ou à un artisan plutôt qu’à un grand groupe national (6% seulement)

 

*ENERGIE PERSPECTIVE

Energie Perspective designe des services pour la rénovation de l’habitat. Son ambition ? Massifier la rénovation énergétique du parc français de maisons individuelles, en démocratisant l’accès au diagnostic thermique. Energie Perspective a déjà accompagné 50 000 chantiers de rénovation énergétique et a permis le reversement de plus de 15 millions d’euros de primes aux particuliers en France. La société créée en 2007 compte 40 collaborateurs notamment en charge de concevoir, pour les collectivités, des plateformes locales de rénovation énergétique. www.energie-perspective.fr

*FTI

La Fabrique des Territoires Innovants est un think-and-do-tank centré sur l’entrepreneuriat social et collaboratif . Elle vise à promouvoir la création d’activité économique orientée vers le bien-vivre, par la réflexion collective, la recherche, l’accompagnement de projets dans les territoires et la construction d’un système financier adapté.

 

Omnicanal et guerre des prix Qui va gagner la bataille?

Le e-commerce a, depuis plusieurs années, dépassé le seuil de significativité en France et acquis la capacité de contraindre les distributeurs physiques à s’adapter pour ne pas laisser filer de précieuses parts de marché.

La croissance du e-commerce s’est principalement faite sur une promesse client simple : des prix moins chers. Bien relayé par la multiplication des comparateurs, le prix est aujourd’hui le principal critère de choix sur internet pour 61% de français (source : baromètre IFOP-Bonial 2013) et reste l’arme majeure dans … Lire l’article de Thibaut Fourche

Réforme territoriale : les apprentis sorciers de la France égoïste

Ils veulent une réforme territoriale, mais ils ont tout faux. Sur la forme, sur le fond, sur les objectifs et sur la manière de les atteindre, les thuriféraires de la réforme, zélateurs d’une France territoriale idéale qui n’existe pas, se trompent sur tout.

Plusieurs images surviennent quand on songe à la réforme territoriale. D’abord, celle de Mickey en apprenti sorcier, perdu face aux éléments qu’il a déchaînés. Ensuite, le sapeur Camember, qui creusait un trou pour y mettre la terre d’un autre trou. Il y a enfin le baron perché, qui restait sur son arbre pour s’éloigner de la réalité.

Lire l’article de Philippe Laporte

Dette, crise, chômage : qui crée l’argent ?

La monnaie fait partie de notre quotidien. Elle est au cœur de nos économies : elle permet les échanges des biens et des services. Pourtant, personne ne sait vraiment qui la fabrique, ni comment elle fonctionne. En partant de ce que tout le monde connait, ce document explique les fondements des systèmes monétaire et bancaire, et en décrypte certaines conséquences. Car c’est bien l’incompréhension du système monétaire par la majorité des citoyens, des journalistes, des politiciens et de nos élites au sens large, qui permet à la finance et aux banques de régner sans entraves.

Ce document citoyen n’a aucune couleur politique. Par des exemples simples, didactiques, il décrit les mécanismes bancaires peu connus, énonce des faits et matérialise des liens avec les principaux enjeux de notre temps. Il débouche sur une critique des systèmes financier, politique et médiatique, et se termine par des objectifs et alternatives fondamentaux pour le monde de demain.

Avec la supervision de deux spécialistes du domaine que sont Gérard Foucher et André Jacques Holbecq, tous deux auteurs de nombreux ouvrages sur le système monétaire, ainsi que des analyses techniques précises comme celle de Jean Bayard, Gabriel RABHI a mit à profit ses compétences en imagerie. La sélection des informations et des principes à exposer, leur simplification sans induire d’erreurs, ainsi qu’une orientation critique de la création monétaire a nécessité six mois de travail.

À diffuser largement sous toute forme utile. À faire publier par les blogs et les sites de réinformation.

Stop au  » Merde in France  » !

6108Clairement la France n’est pas au top mais ne va pas si mal que ça. Économie, jeunesse, attractivité… l’Hexagone fourbit ses armes et ses atouts sont énormes ! Découvrez les 10 chiffres pour lesquels nous pouvons être fiers de notre pays.

Si vous aimez la France, c’est le moment de lui témoigner toute votre affection. Avec le hashtag #FIERSDELAFRANCE, abreuvez les réseaux sociaux d’optimisme avec cette infographie qui montre que oui, la France est bien vivante ! Si chère à INfluencia, l’innovation a le vent en poupe, Paris va devenir le plus gros incubateur de start-ups au monde d’ici 2016 et ne l’oublions pas, la France demeure la cinquième puissance économique au monde. Alors oui, vive la France, vive la  » French touch « , vive le  » French flair  » et les  » French fries « …

Eric Espinosa

source : http://www.influencia.net/fr/actualites/tendance,audace,stop-merde-france,4848.html

 

Quand on explique, on comprend ! … Et tout devient simple !

Un peu d’histoire et un peu d’analyse scientifique font toujours le plus grand bien aux esprits ouverts…

De récentes études le confirment : les femmes ont un champ visuel plus large que celui des hommes.
Elles voient tout !

Cette particularité remonte, paraît-il, aux temps préhistoriques où durant des millénaires, les femmes ont dû tout surveiller dans la grotte (le feu, les marmots, les prédateurs) pendant que l’homme allait au mammouth, loin du foyer.
Ce qui explique, au passage, la raison pour laquelle l’homme réussit toujours à retrouver sa tanière alors que la femme est un peu paumée dès qu’on lui met une carte routière entre les mains. C’est connu.

Ce particularisme peut aussi éclairer une question de société revenue soudain au devant de l’actualité : qui fait le ménage à la maison ?

L’homme, en raison de la faiblesse de son champ visuel, souffre d’un handicap manifeste. Depuis l’antiquité, il a dû mettre la main en visière pour regarder au loin l’état de la mer, le vol des oiseaux et le profil des nuages pour son labeur quotidien.

Il a développé une acuité lointaine donc intelligente, qui, par ricochet, a réduit son champ visuel périphérique et sa capacité à bien distinguer certains détails de près.

Ainsi la femme dit à l’homme: « Tu vois la poussière, là ? »
Et l’homme répond invariablement: « De la poussière, où ça ?… »

C’est scientifiquement prouvé, l’homme ne voit pas la poussière alors qu’il voit très bien, au loin, la marque de la nouvelle voiture du voisin, ou le string de la voisine,… comme au temps où il chassait l’antilope, jadis.

Cette étroitesse du champ visuel explique aussi la raison pour laquelle l’homme n’est pas fait pour la vaisselle. 83,67 % des assiettes ébréchées sont directement en lien avec cette incapacité de l’homme à bien distinguer tous les obstacles angulaires situés entre l’évier et le placard.

Bing !…

Et souvent la femme doit intervenir- « Laisse, je vais le faire moi-même.» -consciente de la déficience visuelle de son compagnon chasseur.

Ce handicap se vérifie aussi dans le test du frigo.
L’homme est capable de trouver les aliments dont il connaît le pré-positionnement dans l’espace, comme, par exemple, les bières ou les glaçons.

En revanche, le test de la plaquette de beurre est implacable.

L’homme ouvre le frigo. Conscient de l’étroitesse de son champ orbital, il regarde à droite, à gauche, en haut, en bas. Mais du coup, il ne pense pas à regarder au milieu, là où justement se trouve la plaquette de beurre.

Et ne parlons pas de la machine à laver et de sa programmation réservée à des êtres qui voient de près.

L’homme voit loin et c’est ce qui fait sa puissance.

Alors devant tant d’évidences, peut-être faut-il cesser d’évoquer le machisme ou la fainéantise en parlant de la réticence de l’homme à exécuter certaines tâches ménagères… scientifiquement reconnues au-dessus de ses forces.

C’est juste une question de champ visuel inadapté à l’étroitesse du territoire domestique.

JCL
Pièce jointe1

La France bientôt championne mondiale du numérique ?

Les Google et Facebook de demain seront-ils Français ? Une prédiction qui fera certainement sourire les personnes enfermées dans le carcan du pessimisme à la française. Pourtant cette idée devient chaque jour de moins en moins saugrenue dans l’esprit de la nouvelle génération d’entrepreneurs du numérique engagée à l’international.

Lire l’article de Miguel Valdès-Faura, PDG et co-fondateur de Bonitasoft

 

Le diabète, marché inépuisable pour les laboratoires pharmaceutiques ?

548 milliards de dollars dépensés en 2013 dans le monde pour le traitement du diabète. Et cela va continuer des décennies durant, en raison du développement « inexorable » de la maladie. GSK, Sanofi, Novartis Google, Servier… les entreprises du médicament se bousculent au portillon. En 2014, elles ont investi plusieurs centaines de millions de dollars dans ce domaine.

Le diabète, secteur d’enrichissement pour les laboratoires pharmaceutiques? La question peut paraitre déplacée en cette journée mondiale organisée par la Fédération Internationale du Diabète, vendredi 14 novembre. Pourtant, les investissements ont fait … Lire l’article de Jean-Yves Paillé

regarder aussi cette vidéo : http://www.lemonde.fr/sciences/video/2014/11/14/regenerer-les-cellules-fabriquant-de-l-insuline-pour-vaincre-le-diabete_4523750_1650684.html

Pour comprendre ce qu’est la dette publique.

Apprenez en quelques minutes ce qu’est la création monétaire par le crédit, le système des réserves fractionnaires, et l’article 123 du traité de Lisbonne… sans lesquels il est impossible de comprendre l’origine des dettes publiques et privées qui ravagent l’ensemble des pays développés.

Fonds européen de résolution bancaire : les citoyens ne doivent pas payer pour les banques !

L’Assemblée nationale s’apprête à examiner, dans la cadre du vote du budget 2015, un amendement écologiste déjà adopté en commission des finances. Son objectif est simple: faire économiser à l’État français près de 5 milliards d’euros dans le cadre de la prévention du risque bancaire systémique.

Après la crise de 2008, l’Union Européenne s’est accordée pour créer un fonds unique de résolution, dans le but d’éviter la propagation à l’ensemble du système financier de l’éventuel défaut d’une banque. Ce fonds, bientôt mis en place, doit être alimenté par … lire l’article


Archives