Archive pour la catégorie ‘Nationale’

PACA : La quête de l’excellence

Pionnier dans les technologies digitales, le Sud-Est table sur son savoir-faire dans des activités ciblées, mais subit ses querelles métropolitaines.

La région Paca peut espérer la labellisation de deux quartiers numériques. Mais où ? Pour l’instant, les élus locaux jouent perso. Marseille prépare deux dossiers : la mairie défend le pôle média de la Belle de Mai, la communauté urbaine et le conseil général le technopôle de Château-Gombert ! Aix-en-Provence porte un projet de campus numérique de 15 000 m2 en lien avec une salle de musiques actuelles dans une ZAC de 70 hectares.

Dans le Var, Toulon rêve d’un quartier numérique autour de sa Maison des technologies. Dans les Alpes-Maritimes, Nice propose le bâtiment Nice Premium, situé dans l’Éco-vallée de la plaine du Var, à l’ouest de la ville. Ce tour d’horizon ne serait pas complet sans… Cannes, qui imagine un complexe de 4 hectares, baptisé Bastide rouge, sur un technopôle de 32 hectares consacré à l’image numérique, l’économie créative et le spatial, dans le quartier de la Roubine.

Les atouts de la région ne manquent pas. Comme en attestent les ambitions des responsables du pôle de compétitivité Solutions communicantes sécurisées (SCS). Le pôle a recentré son action sur trois domaines d’excellence de la région : les technologies sans contact, les réseaux machine-to-machine, les services mobiles, la sécurité et l’identité numérique. Quelque 120 projets R&D mobilisent 260 groupes, PME et laboratoires et plus d’un demi-milliard d’euros d’investissements.

Lire la suite de l’article de Jean-Christophe Barla

Guy Mamou-Mani : “Le numérique a besoin d’un portage politique plus fort”

Le problème du numérique n’est pas technologique, mais politique et sociétal”, analyse le président du syndicat professionnel Syntec numérique, Guy Mamou-Mani, après les annonces de l’exécutif sur “la transformation numérique de l’État”.

Quel regard portez-vous sur la stratégie de “transformation numérique de l’État” engagée par le secrétaire d’État à la Réforme de l’État, Thierry Mandon ?
Le numérique est un outil de compétitivité des entreprises, tout comme un instrument de modernisation de l’État. Sur ce sujet, nous avons assisté à une séquence de bonnes nouvelles avec la nomination d’un administrateur général des données et la volonté de Thierry Mandon d’aller plus vite sur les téléprocédures et la réorganisation des systèmes d’information des administrations. On constate, depuis quelques années, une forme de maturation des décideurs publics qui est plus que bienvenue.

Le sujet du numérique vous semble-t-il suffisamment porté au niveau ministériel ?
Je me bats beaucoup pour … Lire la suite

L’UFC-Que Choisir repart en guerre contre les tarifs bancaires indus

Une nouvelle affaire d’abus en matière de frais bancaires ? Après avoir dénoncé les coûts selon elle indus des assurances emprunteurs – de premières décisions de justice sont attendues mardi 23 septembre -, l’UFC-Que Choisir porte le fer contre le marché du cautionnement des crédits immobiliers et ses « graves dysfonctionnements concurrentiels ». La première association française de défense des consommateurs, avec 150 000 adhérents, a-t-elle levé un nouveau lièvre ?

Etude à l’appui, l’UFC-Que Choisir estime que le cautionnement, devenu depuis dix ans la première des garanties exigées par les banques pour accorder un crédit à l’habitat (56 % des prêts en 2012, loin devant l’hypothèque), ne répond pas aux règles normales de la concurrence.

Lire l’article d’Anne Michel

Pour une meilleure concentration, musclez votre attention !

Écrire, lire, apprendre, ou tout simplement réviser dans le brouhaha du bureau ou dans les transports en commun, ne sont pas choses faciles pour celui ou celle qui n’en a pas les codes. Pour s’extraire mentalement d’un environnement bruyant et se concentrer sur le sujet qui nous préoccupe, il suffit de « muscler » sa capacité d’attention !

Nous savons tous faire la différence entre les verbes regarder ou écouter, plutôt que voir ou entendre. Nous identifions également sans peine les nuances dans les expressions telles que « faire attention », « surveiller du coin de l’œil », « ne pas prêter attention », ou encore « attirer l’attention ».

De la même manière, nous reconnaissons comme légitime le besoin qu’éprouve le conducteur ... de lire l’article de Fabrice Anguenot

Un outil original de financement : le financement participatif

Le financement participatif est un mode de financement sans l’aide des acteurs traditionnels du financement, notamment bancaires, qui repose sur l’appel à un grand nombre de personnes pour financer un projet.

Cadre juridique du financement participatif

L’ordonnance n° 2014-559 du 30 mai 2014 a créé un cadre juridique sécurisé pour ce type de financement, qui met la France en pointe en la matière, que le financement se fasse par la souscription de titres ou l’octroi de prêts. Ce dispositif a pour but de permettre d’assurer la confiance des investisseurs et des prêteurs nécessaire au développement du financement participatif.

Conditions d’accès et règles de bonne conduite

S’agissant du financement participatif sous forme de prêts, le décret n° 2014-1053 du 16 septembre 2014 fixe les plafonds applicables aux prêts et aux emprunts. Il fixe les conditions d’honorabilité et de capacité professionnelle requises pour l’exercice de l’activité, les règles de bonne conduite applicables aux intermédiaires en financement participatif ainsi que les mentions qui doivent figurer sur les contrats type mis à disposition des prêteurs et des emprunteurs. Il prévoit des obligations allégées pour les intermédiaires en financement participatif qui présentent des appels aux dons.

S’agissant du financement participatif sous forme de titres financiers, le décret l fixe le seuil de la nouvelle exemption de publication d’un prospectus pour les offres réalisées par l’intermédiaire de plates-formes de financement participatif

Le décret prévoit les conditions d’immatriculation des conseillers en investissements participatifs et des intermédiaires en financement participatif sur le registre unique géré par l’organisme pour le registre des intermédiaires en assurance (ORIAS). Il précise les règles applicables aux établissements de paiement qui bénéficient d’un régime prudentiel allégé, en matière de capital et de montant d’opérations de paiement qu’ils peuvent effectuer.

Enfin, le décret, qui entre en vigueur au 1er octobre 2014, comporte les dispositions applicables aux outre-mer.

source Ministère des finances et des comptes publics

Patients, la loi de santé vous menace.

BxwRBSbIcAEepmx

Financement des PME : les banques coupables ?

Crédit : le point sur les outils financiers à destination des entreprises

« Les banques ne financent plus les PME » : depuis quelques années, cette phrase revient sans cesse. Les banques s’en défendent et affirment continuer d’augmenter leurs crédits et accepter près de 80% des demandes. Les encours de crédit aux entreprises ont même progressé à fin juillet de 1,8 % sur un an. Ceci alors que les PME peinent à … Lire l’article de Valerie Talmon

Les impôts, le prix de la démocratie ?

Une adresse chaudement recommandée Arte.tv/dechiffrage !

Cure d’austérité pour les Chambres de commerce

Emmanuel Macron a failli attraper froid lorsqu’il s’est adressé, jeudi 18 septembre, aux responsables de chambres de commerce et d’industrie (CCI), réunis en assemblée générale extraordinaire à Paris. Le ministre de l’économie a reçu un accueil plutôt frisquet, pour ne pas dire glacial. Dans l’assistance, un homme s’est levé pour prendre la parole, après l’intervention du locataire de Bercy : « Nous pensons que nous n’avons plus rien à vous dire », a lancé Géraud Spire, président de la CCI des Ardennes. Au moment où M. Macron a quitté la salle, toutes les personnes présentes étaient debout, murées dans un silence de mort. Ambiance.

Lire l’article de Bertrand Bissuel

Les Français, le numérique et l’entreprise

Une étude McAfee souligne la façon dont les Français anticipent les changements au travail engendrés par les innovations numériques.

Dans les dix prochaines années, le travail changera et cela ira au-delà de l’étape du recrutement. Certains prévoient que les salariés seront embauchés par des robots à la neutralité inattaquable… Dans l’open space de 2025, les salariés en croiseront aussi dans les couloirs de l’entreprise à en croire une étude publiée par la société de cybersécurité McAfee. D’ailleurs, « cela pourrait davantage exposer les entreprises aux cyber-risque » prévient un des experts.

Le futur numérique du travail ne se résume pas qu’à … Lire l’article de FLORIAN DEBES


Archives