Archive pour la catégorie ‘Varoise’

La préfecture du Var et la CCI se mobilisent pour les entreprises sinistrées par les inondations

La préfecture du Var et la CCI se mobilisent pour les entreprises sinistrées par les inondations

Pour faciliter les procédures administratives, la préfecture du Var et la chambre de commerce et d’industrie du Var mettent en place un guichet unique pour les entreprises sinistrées par les inondations.

L’accueil des entreprises sera réalisé à partir du jeudi 27 novembre à 10h

à l’antenne de développement territorial Saint-Raphael-Fréjus :

190 place Pierre COULLET,

83700 Saint-Raphael

Tel : 04 98 11 41 30,

mail : antenne.st-raphael-frejus@var.cci.fr

17h : le point sur la situation dans le Var

Maintien de la vigilance « ORANGE » pour orages et Pluies-Inondations

Vigilance crue « ORANGE » pour le Gapeau et l’Argens Aval

Vigilance crue « Jaune » pour la Nartuby et l’Argens Moyen 

WFML83 LFPW 261500 Bulletin Régional de suivi.

Centre Météorologique interrégional d’Aix en Provence  Bulletin émis le mercredi 26 novembre 2014 à 16h00

Type d’événement : Orages et Pluie-Inondation.

Evénement en cours.
 Fin d’événement au plus tôt le vendredi 28 novembre 2014 à 07h00

Maintien de suivi pour 3 départements : Gard (30), Hérault (34) et Var (83).

Qualification de l’événement :
 Persistance sur plusieurs jours de fortes pluies orageuses localisées mais nécessitant un suivi particulier compte tenu des cumuls de pluie déjà mesurés et encore attendus.

Situation actuelle : 
Depuis le début de l’épisode il est tombé sur le sud, le sud-est et le centre du Var de 100 à 210 mm.

Accalmie temporaire cet après-midi de mercredi.

Depuis la fin de nuit de mardi à mercredi, des pluies localement orageuses, parfois intenses, affectent le Gard et l’Hérault. Elles ont doné dans les 6 dernières heures de 20 à 50 mm, avec de fortes intensités. D’après les lames d’eau radar on a pu atteindre 80 mm sur le sud du Gard, en assez peu de temps.

Des pluies remontent de Méditerranée vers la PACA et le Languedoc.

Évolution prévue : 
Après l’accalmie de cet après-midi, les pluies intenses, parfois orageuses, vont reprendre sur le Var en soirée et nuit prochaine. D’ici jeudi matin, il pourrait encore tomber 60 à 80 mm supplémentaires, avec temporairement de fortes intensités pluvieuses.
Les pluies intenses se poursuivront vraisemblablement en journée de jeudi, donnant encore lieu à une lame d’eau du même ordre.

L’Hérault et le Gard restent menacés par des pluies localement orageuses et souvent intenses au cours de ces journées de mercredi 26, nuit du 26 au 27 et jeudi 27, aussi bien sur les versants sud-est des Cévennes qu’en plaine ou sur le littoral. Jusqu’à jeudi 27 en début de journée, on pourrait encore relever fréquemment de 40 à 80 mm, avec souvent 40 à 60 mm en moins de trois heures.

Des lames d’eau du même ordre voire supérieures sont attendues jeudi.
Cet épisode de pluies abondantes s’inscrit dans la durée, au moins sur le Languedoc où il devrait perdurer au delà de jeudi.

Conséquences possibles :

Orages/Orange

* Violents orages susceptibles de provoquer localement des dégâts importants.

* Des dégâts importants sont localement à craindre sur l’habitat léger et les installations provisoires.

* Des inondations de caves et points bas peuvent se produire très rapidement.

* Quelques départs de feux peuvent être enregistrés en forêt suite à des impacts de foudre non accompagnés de précipitations.

Précipitations/Orange

* De fortes précipitations susceptibles d’affecter les activités humaines sont attendues.

* Des inondations sont possibles dans les zones habituellement inondables.

* Des cumuls importants de précipitation sur de courtes durées, peuvent, localement, provoquer des crues inhabituelles de ruisseaux et fossés.

* Risque de débordement des réseaux d’assainissement.

* Les conditions de circulation routière peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau secondaire et quelques perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires en dehors du réseau « grandes lignes ».

* Des coupures d’électricité peuvent se produire.

VIGICRUE – Situation actuelle et évolution prévue :

Une accalmie temporaire des pluies qui se prolonge jusqu’en début d’après−midi de mercredi permet aux cours d’eau de se stabiliser voire d’amorcer une légère décrue.

La reprise annoncée des pluies en fin d’ après−midi et en cours de nuit de mercredi à jeudi provoquera de vives réactions et des débordements, notamment sur les cours d’eau en vigilance orange et sur les petits côtiers du Var.

Tronçon : GAPEAU VIGICRUE ORANGE À 14 h on mesure une hauteur de 1,75 m (soit un débit de 160 m3/s) en baisse à Hyères St −Eulalie. Cette baisse se pousuivra temporairement, pouvant ramener le débit aux alentours de 100 à 120 m3/s à Hyères dans le courant de l »après−midi.
De nouvelles averses sont annoncées sur le bassin du Gapeau en fin d’après−midi et dans la nuit de mercredi à jeudi.

Selon leur intensité et leur persistance, surtout en cours de nuit, des niveaux de débordements dommageables seront à nouveau atteints.
Cette évolution très probable justifie le maintien en Vigilance Orange.

Tronçon : ARGENS AVAL VIGICRUE ORANGE À 14h ce mercredi, l’Argens à Roquebrune est à 5,42 m (soit 450 m3/s), en baisse très lente avec la propagation des débits amont. D’autres pluies sont attendues sur le bassin de l’Argens ce mercredi en fin d’après−midi avec un probable renforcement la nuit prochaine (de mercredi à jeudi). Ces prévisions justifient un maintien de la Vigilance Orange, le niveau de l’Argens aval devant repartir à la hausse en cours de nuit prochaine. Un niveau supérieur à celui de la crue de lundi après−midi est probable, selon l’importance des averses orageuses annoncées.

Tronçon : ARGENS MOYEN VIGICRUE JAUNE À 14 h aux Arcs, l’Argens est à une hauteur de 1,95 m (soit 95 m3/s), la hausse lente devrait se poursuivre en journée avec un débit probable de120 m3/s (hauteur 2,10m) en fin d’aprè−midi. Au cours de la nuit prochaine, la poursuite des pluies sur le haut bassin accentuera la hausse de l’Argens moyen qui pourrait approcher les niveaux des premiers débordements en fin de nuit ou jeudi matin.

Tronçon : NARTUBY VIGICRUE JAUNE Le bassin amont de la Nartuby semble saturé par les pluies des dernières 24h.
A 14 h, le niveau de la Nartuby à Trans−en−Provence est assez bas à 0,8 m (soit 11 m3/s). Les nouvelles pluies annoncées sur le bassin de la Nartuby ce mercredi après−midi et la nuit prochaine sont susceptibles de faire régir assez vivement la rivière et faire remonter le niveau jusqu’aux premiers débordements.

Information disponible sur le site Internet : www.vigicrues.gouv.fr

Le Préfet du Var appelle à la vigilance et conseille d’éviter les activités nautiques et de faire preuve de prudence à proximité des cours d’eau.

Conséquences possibles : Des inondations importantes sont possibles.
Les conditions de circulation peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau et des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires.
Des coupures d’électricité peuvent se produire.

Les digues peuvent être fragilisées ou submergées.

Conseils de comportement :

Mettez−vous à l’abri.
Limitez tout déplacement sauf si absolument nécessaire et conformez−vous à la signalisation routière.
 Tenez−vous informé de l’évolution de la situation (radio, etc… )
 Veillez à la protection des biens susceptibles d’être inondés ou emportés (mobiliers, produits toxiques, appareil électriques, etc… ).

 

Source : Préfecture du Var

11h30 Le point sur la situation dans le Var

Le Var en vigilance météorologique ORANGE risque d’orages, pluie-inondation

Vigilance crues ORANGE pour l’Argens Aval et le Gapeau

Le département du Var est en vigilance ORANGE pour le risque d’orages, pluie- inondation tandis que l’Argens Aval et le Gapeau sont en vigilance crues ORANGE et l’Argens Moyen et la Nartuby sont en vigilance crues JAUNE.

Le Préfet du Var appelle à la vigilance sur les routes, au respect des déviations mises en place et rappelle qu’il ne faut en aucun cas s’engager, à pied ou en voiture sur une voie immergée.

Informations opérationnelles

Opérations de secours aux biens et personnes

Entre 18h hier soir et ce matin, il y a eu 213 interventions sur l’ensemble du département et 48 mises en sécurité/sauvetage d’urgence.
Sur le secteur d’Hyères, 200 sapeurs pompiers sont encore engagés.
Tous les services opérationnels restent mobilisés.

Transports scolaires du Conseil Général du Var

Pour ce mercredi 26 novembre 2014, localement, les services des lignes scolaires et voyageurs risquent d’être interrompus ou perturbés.
Pour plus d’information, consulter www.varlib.fr

Établissements recevant du public

Ce mercredi 26 novembre 2014, les crèches, écoles maternelles et élémentaires de la commune de Hyères seront fermées. Le lycée du Golf Hôtel et le lycée agricole / Agripôle de Hyères seront également fermés.

Informations routières

Autoroute

L’A570 qui fait la liaison Hyères/Toulon est réouverte dans les deux sens.

Réseau secondaire (informations du Conseil Général du Var)

PROVENCE MEDITERRANEE OUEST (Toulon-Bandol) :

– ROUTES FERMÉES :
- RD 2242 – La Garde – Traversée de la Garde depuis le pont de la Clue fermée

– ROUTES REOUVERTES :

– ROUTES AVEC DIFFICULTEES :
- RD 16 – Six-fours-LeBrusc – Affaissement de chaussée – Mise en place d’un alternat

PROVENCE MEDITERRANEE EST (Hyeres-Cuers-Le Luc) : CRUE DU REAL-MARTIN entre Pierrefeu et Hyères

– ROUTES FERMÉES :

– RD 98 – PR 15 – Hyères- Echangeur de Mauvanne, Direction Les Salins fermé

– RD14 Collobrières – Pierrefeu – Cuers – Circulation difficile

– RD 88 – La Londe-Pierrefeu – Route coupée entre La Londe et Pierrefeu
- Carrefour RD14/RD41

– Commune de Collobrières – Circulation difficile

– RD 13 – Commune Pierrefeu – Route fermée jusqu’au carrefour RD12

– Crue du Real -Collobrie – RD 12

– Pierrefeu-Hyeres – Route fermée entre Pierrefeu et Hyères – Crue du Real-Martin

– RD 29 – La Crau – Route fermée depuis giratoire RD29

– Crue du Real-Martin

– RD 559A – Hyeres – Route fermée du pont de la 1ere DFL à secteur Mauvanne

 

– ROUTES ROUVERTES :
- RD 98 – Hyères-La Londe – PR13 à 19+500 – Sauf bretelle Echangeur de Mauvanne, direction Les Salins (vers PR15) qui reste fermée.

FAYENCE ESTEREL (Fréjus-St Tropez) :

– ROUTES FERMEES :
RD98 – PR57 – Commune de Gassin – Giratoire de La Foux, direction St Tropez – Route fermée, déviation en place (20 cm d’eau sur 200 m)

Informations météo de Météo France

Qualification du phénomène :

Persistance sur plusieurs jours de fortes pluies orageuses localisées mais nécessitant un suivi particulier compte tenu des cumuls de pluie déjà mesurés et encore attendus.

Situation actuelle :

Depuis le début de l’épisode il est tombé sur le sud et le centre du Var de 100 à 200 mm.

Evolution prévue :

Sur le Var des pluies parfois intenses, localement orageuses peuvent encore se produire jusqu’en milieu de journée de ce mercredi 26. Après une possible et relative accalmie en cours d’après-midi, les pluies intenses vont reprendre sur ce département en soirée et nuit prochaine. D’ici jeudi matin, il pourrait encore tomber 80 à 120 mm supplémentaires.

Les pluies intenses se poursuivront vraisemblablement en journée de jeudi, donnant encore lieu à une lame d’eau du même ordre.

Pour plus d’information, consulter http://vigilance.meteofrance.com

Informations vigicrues du Service de Prévision des Crues

Qualification de la situation :

Situation pluvio-orageuse entraînant une forte réaction des cours d’eau côtiers sur la région PACA.
 La persistance de cet épisode avec l’annonce de nouvelles pluies intenses dans les prochaines 24h est susceptible d’engendrer des inondations conséquentes en particulier sur le département du Var.

Situation actuelle et évolution prévue sur les cours d’eau :

Une accalmie temporaire des pluies ce mercredi matin permet aux cours d’eau de se stabiliser voire d’amorcer une légère décrue. La reprise annoncée des pluies ce mercredi après-midi et en cours de nuit prochaine provoquera de vives réactions et des débordements, notamment sur les cours d’eau en vigilance orange et sur les petits côtiers du Var et des Alpes Maritimes.

Tronçon : GAPEAU (vigilance crue ORANGE) À 10 h on mesure une hauteur de 2,50 m (soit un débit de 275 m3/s) en légère baisse à Hyères St -Eulalie.
Cette baisse se poursuivra au moins jusqu’en début d’après-midi où l’on devrait avoir une cote de 2,20m (220 m3/s) à Hyères-St Eulalie.

De nouvelles averses sont annoncées sur le bassin du Gapeau ce mercredi après-midi et dans la nuit de mercredi à jeudi.
Selon leur intensité et leur persistance dans la nuit des niveaux de débordements dommageables seront à nouveau atteints.

Cette évolution probable justifie le maintien en vigilance orange.

Tronçon : ARGENS AVAL (vigilance crue ORANGE) À 10 h ce mercredi, l’Argens à Roquebrune est stabilisée à 5,55 m (soit 480 m3/s) avec la propagation des débits amont. D’autres pluies sont attendues sur le bassin de l’Argens ce mercredi avec un probable renforcement la nuit prochaine (de mercredi à jeudi). Ces prévisions justifient un maintien de la Vigilance Orange, le niveau de l’Argens aval devant repartir à la hausse en cours de nuit prochaine.

Tronçon : ARGENS MOYEN (vigilance crue JAUNE) À 10 h aux Arcs, l’Argens est à une hauteur de 1,85 m (soit 80 m3/s), la hausse lente devrait se poursuivre en journée avec un débit probable de100 m3/s (hauteur 2,20m) en fin d’après-midi. Au cours de la nuit prochaine, la poursuite des pluies sur le haut bassin accentuera la hausse de l’Argens moyen qui pourrait approcher les niveaux des premiers débordements en fin de nuit.

Tronçon : NARTUBY (vigilance crue JAUNE) La Nartuby a réagi aux pluies soutenues de la soirée de mardi et début de nuit avec une pointe à 1,25 m (25 m3/s) à Trans-en-Provence. A 10 h, ce niveau est redescendu à 0,85 m (soit 12 m3/s).
Toutefois les nouvelles pluies annoncées sur le bassin de la Nartuby ce mercredi et la nuit prochaine pourront faire remonter le niveau jusqu’aux premiers débordements.

Pour plus d’information, consulter www.vigicrues.gouv.fr
Le Préfet du Var appelle à la vigilance et conseille d’éviter les activités nautiques et de faire preuve de prudence à proximité des cours d’eau et du littoral.

Informations et conseils à la population

Conséquences possibles :
Précipitations/Orange


* De fortes précipitations susceptibles d’affecter les activités humaines sont attendues.

* Des inondations sont possibles dans les zones habituellement inondables.

* Des cumuls importants de précipitation sur de courtes durées, peuvent, localement, provoquer des crues inhabituelles de ruisseaux et fossés.

* Risque de débordement des réseaux d’assainissement.

* Les conditions de circulation routière peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau secondaire et quelques perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires en dehors du réseau « grandes lignes ».

* Des coupures d’électricité peuvent se produire.

Orages/Orange

* Violents orages susceptibles de provoquer localement des dégâts importants.

* Des dégâts importants sont localement à craindre sur l’habitat léger et les installations provisoires.

* Des inondations de caves et points bas peuvent se produire très rapidement.

* Quelques départs de feux peuvent être enregistrés en forêt suite à des impacts de foudre non accompagnés de précipitations.

Vigilance crues

* Des inondations importantes sont possibles.

* Les conditions de circulation peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau et des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires.

* Des coupures d’électricité peuvent se produire.

* Les digues peuvent être fragilisées ou submergées

 

Conseils de comportement :
Précipitations/Orange


* Renseignez-vous avant d’entreprendre vos déplacements et soyez très prudents. Respectez, en particulier, les déviations mises en place.

* Ne vous engagez en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée.

* Dans les zones habituellement inondables, mettez en sécurité vos biens susceptibles d’être endommagés et surveillez la montée des eaux.

Orages/Orange

* À l’approche d’un orage, prenez les précautions d’usage pour mettre à l’abri les objets sensibles au vent.

* Ne vous abritez pas sous les arbres.

* Évitez les promenades en forêts [et les sorties en montagne.

* Évitez d’utiliser le téléphone et les appareils électriques.

* Signalez sans attendre les départs de feux dont vous pourriez être témoins.

Vigilance crues

* Mettez-vous à l’abri.

* Limitez tout déplacement sauf si absolument nécessaire et conformez-vous à la signalisation routière.

* Tenez-vous informé de l’évolution de la situation (radio, etc…)

* Veillez à la protection des biens susceptibles d’être inondés ou emportés (mobiliers, produits toxiques, appareil électriques, etc…).

* Conformez−vous à la signalisation routière.

 

SOURCE  Préfecture du Var

 

 

 

Le point sur la situation météo à 7h

B3W525_IIAA9J6TPierre Soubelet, Préfet du Var fait un point de situation en cellule de crise en préfecture. crédit photo Préfecture du Var

 

Le Var en vigilance météorologique ORANGE risque d’orages, pluie-inondation. Vigilance crues ORANGE pour l’Argens Aval et le Gapeau

Le département du Var est en vigilance ORANGE pour le risque d’orages, pluie- inondation tandis que l’Argens Aval et le Gapeau sont en vigilance crues ORANGE et l’Argens Moyen et la Nartuby sont en vigilance crues JAUNE.

Informations opérationnelles

Pierre SOUBELET, Préfet du Var, appelle les varois à ne pas sortir de leur domicile.

Opérations de secours aux biens et personnes

Une cellule de crise est ouverte en préfecture autour du Préfet du Var pour coordonner les services et les éventuels secours à venir.
200 personnes ont été mises en sécurité au Forum du Casino de Hyères : il s’agit de résidents du quartier de l’Oratoire (comprenant 1500 habitants) évacués préventivement ainsi que des personnes qui se trouvaient à l’aéroport de Hyères.

Les services de secours sont essentiellement intervenus sur Hyères, La Londe, La Garde et le Pradet.
Cette nuit, 400 sapeurs pompiers sont à l’oeuvre dans le département.

Transports scolaires du Conseil Général du Var

Pour ce mercredi 26 novembre 2014, localement, les services des lignes scolaires et voyageurs sur l’Est du Var (de Fréjus au Golfe de St Tropez) risquent d’être interrompus ou perturbés.
Pour plus d’information, consulter www.varlib.fr

Établissements recevant du public

Ce mercredi 26 novembre 2014, les crèches, écoles maternelles et élémentaires de la commune de Hyères seront fermées. Le lycée du Golf Hôtel et le lycée agricole / Agripôle de Hyères seront également fermés.

Informations routières

Autoroute

L’A570 qui fait la liaison Hyères/Toulon est fermée dans les 2 sens de circulation depuis 22h30

Réseau secondaire (informations du Conseil Général du Var)

PROVENCE MEDITERRANEE OUEST (Toulon-Bandol) :

– ROUTES FERMEES :
- Carrefour RD 616 / RD 559 à Sanary :

RD559 coupée en direction de Sanary –

RD 559 PR 27+100 – Giratoire de la Pyrotechnie entre Toulon et la Seyne

Circulation sur une voie dans le sens La Seyne / Toulon PROVENCE MEDITERRANEE EST (Hyeres-Cuers-Le Luc) :

CRUE DU REAL-MARTIN entre Pierrefeu et Hyeres
- ROUTES FERMEES :

RD 88 – La Londe-Pierrefeu – Route coupée entre La Londe et Pierrefeu

RD 98 – Hyères-La Londe – Route coupée entre Hyères et La Londe
- Carrefour

RD14/RD41 – Commune de Collobrières – Circulation difficile
-

RD 13 – Commune Pierrefeu – Route fermée jusqu’au carrefour

RD12 – Crue du Real -Collobrie –

RD 12 – Pierrefeu-Hyeres – Route fermée entre Pierrefeu et Hyères – Crue du Real-Martin
-

RD 29 – La Crau – Route fermée depuis giratoire RD29 – Crue du Real-Martin
-

RD 559A – Hyeres – Route fermée du pont de la 1ere DFL à secteur Mauvanne

CRUE de L’ARGENS sur la commune du MUY

Le Préfet du Var appelle à la vigilance sur les routes, au respect des déviations mises en place et rappelle qu’il ne faut en aucun cas s’engager, à pied ou en voiture sur une voie immergée.

Informations météo de Météo France

Qualification du phénomène :

Situation de fortes pluies orageuses localisées mais nécessitant un suivi particulier compte tenu des intensités attendues,

Situation actuelle :

Sur le Var et les Alpes-Maritimes, il pleut toujours sur la plus grande partie de ces départements, les pluies les plus fortes se situant près du littoral.

Sur une large zone côtière entre Sanary et Bormes les Mimosas, il est déjà tombé aujourd’hui de 40 à 60 mm, jusqu’à 80 mm vers Hyères et dans le massif des Maures.

Évolution prévue :

Sur le Var et les Alpes Maritimes, les pluies fortes et orageuses se maintiennent cette nuit de mardi à mercredi. Sur le littoral, varois en particulier, elles sont temporairement très intenses, pouvant donner en quelques heures 50 à 80 mm supplémentaires, voire plus.
Journée de mercredi : l’épisode méditerranéen se poursuit et de fortes pluies orageuses restent possibles surtout sur les zones littorales.

Pour plus d’information, consulter http://vigilance.meteofrance.com Informations vigicrues du Service de Prévision des Crues

Situation actuelle et évolution prévue sur les cours d’eau :

Des pluies orageuses se poursuivent en soirée de ce mardi avec des intensités temporairemlent fortes en particulier sur les bassins côtiers du Var et des Alpes-Maritimes. Ces averses devraient se poursuivre la nuit prochaine et demain mercredi avec des accalmies temporaires. Les cours d’eau impactés par des pluies intenses réagissent très fortement et des inondations sont observées localement. Outre les cours d’eau en vigilance orange, les petits côtiers du Var et des Alpes Maritimes sont susceptibles d’atteindre les débordements.

Tronçon : GAPEAU (vigilance crue ORANGE) À 3 h 30 on mesure une hauteur de 2,45 m (soit un débit de 260 m3/s) à Hyères St -Eulalie. La contribution importante du Réal Martin, dont le niveau continue de monter, maintiendra un débit de base du Gapeau élevé durant plusieurs heures. Une attention particulière est donc à porter aux averses qui arrosent le bassin du Gapeau. Selon l’intensité et la durée de celles-ci, les niveaux de débordement pourront être atteints avec passagèrement 2,60 m soit 300 m3/s à Hyères-St Eulalie.

Tronçon : ARGENS AVAL (vigilance crue ORANGE) Des pluies orageuses intenses se sont abattues sur l’aval de l’Argens et ses affluents ces 24 dernières heures entraînant une montée importante du cours d’eau. A 3 h ce mercredi, l’Argens à Roquebrune est à 5,40 m (soit 440 m3/s). Ce niveau devrait rester stable et en dessous de 5,8 m (soit 540 m3/s) au moins jusqu’en fin de nuit.

Mais la reprise d’averses localement fortes notamment sur le massif des Maures accentuera à nouveau les apports des affluents.
Une nouvelle hausse de l’Argens aval pourrait donc se produire en fin de nuit avec une probabilité d’avoisiner à nouveau les 6 m (600 m3/s) à Roquebrune dans la journée de mercredi.

Tronçon : ARGENS MOYEN (vigilance crue JAUNE) À 3 h aux Arcs, l’Argens est à une hauteur de 1,63 m (soit 55 m3/s). Ce niveau semble stabilisé. Toutefois les pluies continuent d’arroser le bassin de l’Argens moyen durant la fin de nuit et la journée de mercredi. Elles entraineront la hausse progressive de l’Argens moyen qui pourrait approcher les niveaux des premiers débordements en cours de journée de mercredi.

Tronçon : NARTUBY (vigilance crue JAUNE) La Nartuby réagit aux pluies soutenues de la soirée et début de nuit avec une pointe à 1,25 m à Trans-en-Provence. A 3, ce niveau est redescendu à 1,05 m (soit 20 m3/s).

Toutefois les nouvelles pluies susceptibles de toucher le bassin de la Nartuby en fin de nuit et dans la journée de mercredi pourront faire remonter le niveau jusqu’aux premiers débordements.

Pour plus d’information, consulter www.vigicrues.gouv.fr


Le Préfet du Var appelle à la vigilance et conseille d’éviter les activités nautiques et de faire preuve de prudence à proximité des cours d’eau et du littoral.

Informations et conseils à la population

Conséquences possibles : 
Précipitations/Orange


* De fortes précipitations susceptibles d’affecter les activités humaines sont attendues.

* Des inondations sont possibles dans les zones habituellement inondables.

* Des cumuls importants de précipitation sur de courtes durées, peuvent, localement, provoquer des crues inhabituelles de ruisseaux et fossés.

* Risque de débordement des réseaux d’assainissement.

* Les conditions de circulation routière peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau secondaire et quelques perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires en dehors du réseau « grandes lignes ».

* Des coupures d’électricité peuvent se produire.

Orages/Orange

* Violents orages susceptibles de provoquer localement des dégâts importants.

* Des dégâts importants sont localement à craindre sur l’habitat léger et les installations provisoires.

* Des inondations de caves et points bas peuvent se produire très rapidement.

* Quelques départs de feux peuvent être enregistrés en forêt suite à des impacts de foudre non accompagnés de précipitations.

Vigilance crues

* Des inondations importantes sont possibles.

* Les conditions de circulation peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau et des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires.

* Des coupures d’électricité peuvent se produire.

* Les digues peuvent être fragilisées ou submergées

Conseils de comportement :
Précipitations/Orange


* Renseignez-vous avant d’entreprendre vos déplacements et soyez très prudents. Respectez, en particulier, les déviations mises en place.

* Ne vous engagez en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée.

* Dans les zones habituellement inondables, mettez en sécurité vos biens susceptibles d’être endommagés et surveillez la montée des eaux.

Orages/Orange

* À l’approche d’un orage, prenez les précautions d’usage pour mettre à l’abri les objets sensibles au vent.

* Ne vous abritez pas sous les arbres.

* Évitez les promenades en forêts [et les sorties en montagne.

* Évitez d’utiliser le téléphone et les appareils électriques.
* Signalez sans attendre les départs de feux dont vous pourriez être témoins.

Vigilance crues

* Mettez-vous à l’abri.

* Limitez tout déplacement sauf si absolument nécessaire et conformez-vous à la signalisation routière.

* Tenez-vous informé de l’évolution de la situation (radio, etc…)

* Veillez à la protection des biens susceptibles d’être inondés ou emportés (mobiliers, produits toxiques, appareil électriques, etc…).

* Conformez−vous à la signalisation routière.

 

Source Préfecture du Var

Dette : vraies solutions pour un faux problème

Voici l’argument-massue de la « logique » néo-libérale depuis 30 ans au moins, mille fois entendu : « on » dépense trop, il faut donc se serrer la ceinture et payer ce qui est « dû » à nos généreux prêteurs – pratiquement désintéressés mais l’oeil rivé sur les agences de notation. Assimilant ainsi le bien commun de millions de contribuables à une simple gestion ménagère, l’instrumentalisation de la dette autorise dès lors au désengagement de l’état dans tous les domaines publics (recherche, éducation, santé, etc), au dégraissement de la fonction publique (toujours moins de fonctionnaires d’où toujours moins de services), à l’ouverture induite vers le marché privé de domaines lucratifs (gestion de l’eau, défense, construction, etc) ; le tout participant à peine plus subtilement d’un transfert direct de richesse depuis les mains des plus démunis vers celles des plus nantis sous la forme ainsi réduite : privatisation du bénéfice, nationalisation de la dette !

Nature de la dette

Une question revient, comme une évidence : d’où vient réellement cette dette ? Plusieurs peuples harassés se la sont posée à travers l’Histoire moderne ; parfois elle fût « odieuse », telle au Mexique ou à Cuba à la fin du 19ème siècle, ou encore au Costa Rica durant les années 30 et en Irak après la 1ère Guerre du Golfe ; plus récemment elle a été « illégitime » telle vers 2000 en Argentine, fin 2006 en Norvège ou mi-2013 en Islande. Ces contextes, certes différents, ont malgré tout un point commun : l’accumulation sans limite, par une autorité douteuse, d’une dette imputée à une population et profitant à un petit nombre de bénéficiaires privés. Se pose donc la question de chiffrer la nôtre et d’en dégager les différentes parties, c’est à dire celles éventuellement acceptables (empruntées à des taux raisonnables pour financer des biens d’intérêt publics) de celles totalement illégitimes (usuraires, spéculatives, privatives, etc). Voyons ce qu’il en est dans le cas de la France.

Le « trou » de la sécu

L’image qui s’impose, lorsqu’on évoque la dette chez nous, est celle de notre modèle social soit-disant trop coûteux et qui grèverait notre compétitivité (sans jamais rappeller que notre taux de productivité est très élevé, ni que d’autres modèles, nordiques notamment, sont plus généreux que le nôtre, mais passons …). La parabole est toute trouvée, simplifiante, presque anxyogène : notre seau est percé, il y aurait un « trou » qu’il faudrait donc boucher. C’est sans dire que le système de financement public de la santé et sa mutualisation est un choix-de- société, presque de civilisation dirait-on, relativement hors de portée des vautours de la spéculation qui caressent le rêve (notoirement anglo-saxon) de le voir tomber pour se dégager des effets de leviers avec tout l’argent qu’il représente. Par ailleurs, cette dette de la sécurité sociale ne représente qu’environ 15% de la dette publique ; elle a effectivement augmenté à la marge mais n’explique pas à elle seule la prétendue « explosion » d’endettement qui justifierait toutes les « politiques » (pour ne pas dire « démissions ») d’austérité dont on voit les effets délétères les plus avancés en Grèce. Il faut donc chercher ailleurs …

Le jeu du porte-monnaie

Les dépenses de l’état forment quant à elles 80% de la dette publique. Voilà, nous dira le premier néo-libéral venu, où il faut chercher la racine du mal, la montée des taxes et des impôts, voire même l’inflation monétaire. Pour un peu, on sera sommés là encore de
« dégraisser le mamouth », discours programmatique sur lequel les grands partis, en France comme ailleurs, se montent la tête à celui-qui-coupera-le-plus-loin – jusqu’à la rupture électorale dont on vient d’avoir un aperçu nauséabond. Mais là où le bât blesse : ces dépenses ont baissé d’environ 2% depuis les années 80, notamment par le truchement du gel des salaires (que Valls vient de conforter sauf pour les petites retraites) et par un désengagement étatique dans les domaines évoqués plus haut, quelque soit la majorité en place. Cela signifierait que même lorsqu’on coupe dans nos dépenses, notre dette continue d’augmenter ? Mais alors, l’image simplificatrice de la gestion ménagère ne fonctionnerait-elle plus lorsqu’il s’agit d’une région, d’un pays, voire d’un continent ?

La recette du chef

En effet, relire au minimum Keynes ou Schumpeter ferait du bien aux élites néo-libérales qui semblent bien vite oublier les causes des récentes crises que leurs préceptes dérégulateurs (prêt privatifs sans garantie ni limite, titrisation en actifs toxiques, etc) ont provoqués : lorsque les recettes baissent, comme ce fut le cas durant leur récession des années 2000, l’austérité ne fait qu’accentuer les problèmes, surtout lorsqu’on a contracté des dettes à taux abusifs – comme la plupart des pays européens durant les années 90 afin de satisfaire les critères de Maastricht (« franc fort » et autres balivernes pour s’aligner sur le Deutschmark). La croissance (du PIB, seule « mesure » reconnue bien qu’obsolète) stagnant, le pouvoir d’achat continue à baisser et la dette publique « explose » – d’autant qu’on emprunte pour payer ses intérêts d’exercise en exercise. Ne reste plus qu’à remettre une couche de spéculation sur les pays en difficulté, légitimée par les fameuses agences de « notation », et le tableau général est presque complet.

Noël tous les matins !

Il ne manque plus qu’à décrire un ultime élément de ce système délirant : les cadeaux fiscaux aux plus riches. Les arguments pour l’expliquer sont nombreux mais tous présentent la similitude de justifier la position dominante, selon le concept de sociodicée cher à Weber : d’abord ce seraient les plus riches qui créeraient la richesse (Marx se retourne dans sa tombe non sans redemander pourquoi ils ont besoin d’y employer de plus pauvres), d’où qu’il ne faudrait pas les décourager par une fiscalité « confiscatoire » (ceci expliquant sans doute qu’on prenne l’argent dans des poches plus vides) et on pratique par conséquent ce cercle vicieux (ou vertueux, selon d’où l’on parle) de « compétitivité », sinon de dumping d’une fiscalité « attractive » tout en sachant qu’on arrivera JAMAIS, quoiqu’on sacrifie, à la cheville des zones les plus laxistes de part notre univers dérégulé du transfert des capitaux. Conclusion : faire ces cadeaux-là à ceux qui n’en ont nul besoin et qui chercheront toujours le moins disant social (délocalisation, piège à c–) et fiscal (paradis, nous voici) ne peut les mener qu’à se verser toujours plus de dividendes sans créer aucune activité réelle … et c’est exactement ce qu’ils en font !

La part réelle

In fine, sur les presque 2000 milliards de dette française « officielle » cumulée sur quelques 30 années, quelle part est réelle et quelle part peut être considérée comme illégitime ? Déjà, si l’on considère des taux d’emprunt quasi doublés dans la période d’intégration à l’euro, alors la France peut déjà refuser de régler environ 600 milliards de pure spéculation, soit quasiment un tiers de sa dette globale. Ensuite, à fiscalité constante depuis 30 ans (et donc sans ces cadeaux iniques explicités plus haut), on aurait disposé de 500 milliards supplémentaires qui ont enrichi les 10% de déjà très riches sans aucun bénéfice pour le bien commun, soit quasiment un quart de la dette globale. Voici donc environ 59% de cette dette qui est donc clairement illégitime, sans même parler de la fraude fiscale qui représente entre 20 et 80 milliards par an – soit potentiellement 100% du total sur 30 ans ! Voilà qui donne une idée de la façon de régler ces sommes.

Des solutions ?

On peut pour commencer penser à revoir les délais de paiement ainsi que leurs taux, sachant que ces prêts sont garantis par l’existence d’un pays (d’où la notion de dette souveraine). Mais on peut à fortiori envisager un emprunt forcé à de très bas taux sur les plus riches, voire une taxe exceptionnelle, sachant qu’ils sont les principaux bénéficiaires de ce système de dette qui génére des cadeaux et des aubaines qui leurs sont réservés. Et enfin, solution plus radicale encore, considérer l’annulation pure et simple de cette dette, les prêteurs étant de ceux qui ont déjà largement récupéré leur mise et profité de cette injustice illustrant le cynisme capitaliste dans toute sa « splendeur », celui-là même qui génère la souffrance populaire aujourd’hui trompée par un fascisme intégralement au service du système et de sa classe dominante. Les lendemains qui chantent sont donc très loin devant nous, tout au bout d’une longue route sinueuse sur laquelle chaque pas demande une lutte complexe et collective pour faire avancer un monde désabusé et désinformé …

Publié par six_toyens dans « Démago cratie.fr »

Pour le CAC 83
Henri Pascal

Du tous connectés au tout-connecté.

Une transformation sociétale majeure qui ne va pas sans questions

On connaissait le phénomène du « tous connectés », il va falloir s’habituer à une autre tendance : celle du « tout-connecté ». Maison, voiture, bureau, loisirs, santé… Rien ne semble échapper à cette vague. Très récemment, l’opérateur Orange a lancé une vaste offensive autour du domicile connecté : détecteurs de mouvement, d’ouverture de portes, de fumée ou encore contrôle de l’énergie, voilà quelques-unes des promesses. De nombreux industriels s’y mettent, des start-up se lancent, le marché de la “connectivité” affiche un solide dynamisme. “À court terme, la santé, l’énergie ou encore l’automobile font partie des domaines les plus prometteurs”, témoigne Frédéric Salles, cofondateur de Matooma et pionnier des solutions de connectivités pour objets connectés.

Lire l’article d’Edouard Laugier

Le Karting Circuit Paul Ricard obtient la licence internationale du CIK.

aerienne_karting
Créé à la fin des années 70, relooké en 2002, le Karting Circuit Paul Ricard vient de faire son entrée dans le club très fermé des pistes internationales.

Le tracé du Karting du Castellet est depuis fin octobre le 10ème circuit français et le 46ème au niveau mondial à être titulaire de la Licence délivrée par le CIK (Comité International de Karting), instance de la FIA (Fédération Internationale Automobile) qui préside au développement mondial du sport automobile.

« Cette licence nous permet désormais d’envisager l’organisation d’événements internationaux complétant ainsi notre panel d’activités. Celui-ci allant des stages enfants, dans le cadre de l’École Française de Karting, à l’organisation de manifestations pour les entreprises en passant par la location individuelle, les courses clé en main ou officielles et autres animations pour les groupes d’amis » souligne Frédéric JULIEN en charge du département Karting au Circuit Paul Ricard depuis 2002, qui après une belle saison 2014 envisage l’avenir sereinement.

Sac plastique : accord européen « historique »

es représentants des 28 gouvernements européens ont scellé hier un accord « historique », préparé avec le Parlement européen en début de semaine, visant à réduire de plus de trois quarts d’ici 2025 l’usage des milliards de sacs plastique à usage unique qui asphyxient eaux et sols.

« Cela va permettre à l’Europe de … Lire l’article

17h30 : le point sur les intempéries dans le département

Le Var en vigilance météorologique ORANGE risque d’orages, pluie-inondation

Vigilance crues ORANGE pour l’Argens Aval et le Gapeau

Le département du Var est en vigilance ORANGE pour le risque d’orages, pluie- inondation tandis que l’Argens Aval et le Gapeau sont en vigilance crues ORANGE et l’Argens Moyen et la Nartuby sont en vigilance crues JAUNE.

Informations météo de Météo France

Qualification du phénomène :

Situation de fortes pluies orageuses localisées mais nécessitant un suivi particulier compte tenu des intensités attendues,

Situation actuelle :

Sur le Var et les Alpes-Maritimes, de fortes averses persistent localement, notamment sur le sud du Var.

Évolution prévue :

Sur le Var et les Alpes Maritimes, la tendance est à l’accalmie cet après-midi, mais de fortes averses persistent sur le littoral varois.
Les fortes pluies orageuses vont reprendre dans la nuit de mardi à mercredi. Elles seront localement très intenses, pouvant donner en quelques heures 50 à 80 mm, voire plus.

Journée de mercredi : l’épisode méditerranéen n’est pas terminé et de fortes pluies orageuses restent possibles surtout sur les zones littorales.

 

Situation actuelle et évolution prévue sur les cours d’eau :

Des pluies orageuses ont débuté dans la nuit de lundi à mardi sur le département du Var et ont gagné les autres départements de la région ce mardi. Des accalmies temporaires se produisent, mais il est prévu d’autres averses en soirée de ce mardi, la nuit prochaine et demain mercredi. Compte tenu d’une forte humidification des sols par les pluies répétées depuis début novembre, les cours d’eau impactés par des pluies intenses réagissent très fortement et des inondations sont observées localement. Outre les cours d’eau en vigilance orange, les petits côtiers du Var et des Alpes Maritimes sont susceptibles d’atteindre les débordements.

Tronçon : GAPEAU (vigilance crue ORANGE) À 16h30 on mesure 1,95m (débit de 180 m3/s) à Hyères St -Eulalie, en hausse lente. Les averses ont repris en cours après-midi de ce mardi et devraient perdurer en cours de nuit prochaine. Le Gapeau poursuivra sa réaction, avec une hausse plus marquée pouvant approcher les niveaux de débordement en soirée ou la nuit prochaine (2,60m soit 300 m3/s à Hyères-St Eulalie) selon la localisation des pluies orageuses prévues.

Tronçon : ARGENS AVAL (vigilance crue ORANGE) Des pluies orageuse intenses se sont abattues sur l’aval de l’Argens et ses affluents depuis la nuit dernière et ce mardi matin, entraînant une montée importante du cours d’eau. A 16h ce mardi, l’Argens à Roquebrune est stabilisée vers 5,70m (soit 520 m3/s).
La reprise d’averses localement assez fortes notamment sur le massif des Maures, accentuera à nouveau les apports des affluents en soirée et nuit.

Une nouvelle hausse de l’Argens aval se produira en cours de nuit avec une forte probabilité d’approcher les 6m (600 m3/s) à Roquebrune dans la nuit de mardi à mercredi.

Tronçon : ARGENS MOYEN (vigilance crue JAUNE) À 14h aux Arcs, l’Argens est à 1,35m (soit 30 m3/s). Des pluies assez marquées prévues sur le bassin en soirée de ce mardi et nuit suivante entraineront la hausse progressive de l’Argens moyen qui pourrait approcher les niveaux des premiers débordements en fin de nuit de mardi à mercredi.

Tronçon : NARTUBY (vigilance crue JAUNE) La Nartuby commence à réagir aux pluies orageuses. A 16h on mesure 0,70m pour un débit de 10 m3/s à Trans-en-Provence.
De nouvelles pluies attendues en soirée ou cours de nuit entraîneront la saturation progressive du bassin amont et une possibilité d’atteindre les niveaux de premiers débordements en soirée de ce mardi ou au cours de la nuit selon la localisation des pluies orageuses les plus marquées.


Le Préfet du Var appelle à la vigilance et conseille d’éviter les activités nautiques et de faire preuve de prudence à proximité des cours d’eau et du littoral.

 

Informations opérationnelles

Opérations de secours aux biens et personnes

Depuis le début de l’épisode pluvieux jusqu’à 17h, les sapeurs-pompiers ont réalisé 68 interventions dont 90 % étaient des reconnaissances, principalement sur le secteur Est du département.
Cinq personnes (dont un nourrisson de 10 mois) ont été hélitreuillées à la mi-journée à Roquebrune sur Argens.

Informations routières du Conseil Général du Var

PROVENCE MEDITERRANEE EST (Hyeres-Cuers-Le Luc) :
CRUE DU REAL-MARTIN entre Pierrefeu et Hyeres
-

ROUTES FERMEES :


RD13 – Commune Pierrefeu – Route fermée jusqu’au carrefour RD12 – Crue du Real -Collobrier

RD12 – Pierrefeu-Hyeres – Route fermée entre Pierrefeu et Hyères – Crue du Real-Martin

RD29 – La Crau – Route fermée depuis giratoire

RD29 – Crue du Real-Martin RD559A – Hyeres – Route fermée du pont de la 1ere DFL à secteur Mauvanne

ROUTES REOUVERTES :


RD88 – La Londe-Pierrefeu – Prudence néamoins

FAYENCE ESTEREL (Fréjus-StTropez) : CRUE de L’ARGENS sur la commune du MUY

 

Le Préfet du Var appelle à la vigilance sur les routes, au respect des déviations mises en place et rappelle qu’il ne faut en aucun cas s’engager, à pied ou en voiture sur une voie immergée.

 

Transports scolaires du Conseil Général du Var

Ce 25 novembre, en raison des intempéries les lignes scolaires et voyageurs sur l’Est du département sont perturbées. Les services ne sont pas annulés mais sont effectués avec retards ou sur des itinéraires déviés.
Pour demain 26 novembre 2014, localement, les services sur l’Est du Var (de Fréjus au Golfe de St Tropez) risquent d’être interrompus ou perturbés.

Pour plus d’information, consulter www.varlib.fr Informations et conseils à la population

Conséquences possibles :


Précipitations/Orange


* De fortes précipitations susceptibles d’affecter les activités humaines sont attendues.

* Des inondations sont possibles dans les zones habituellement inondables.

* Des cumuls importants de précipitation sur de courtes durées, peuvent, localement, provoquer des crues inhabituelles de ruisseaux et fossés.

* Risque de débordement des réseaux d’assainissement.

* Les conditions de circulation routière peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau secondaire et quelques perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires en dehors du réseau « grandes lignes ».

* Des coupures d’électricité peuvent se produire.

Orages/Orange

* Violents orages susceptibles de provoquer localement des dégâts importants.

* Des dégâts importants sont localement à craindre sur l’habitat léger et les installations provisoires.

* Des inondations de caves et points bas peuvent se produire très rapidement.

* Quelques départs de feux peuvent être enregistrés en forêt suite à des impacts de foudre non accompagnés de précipitations.

Vigilance crues

* Des inondations importantes sont possibles.

* Les conditions de circulation peuvent être rendues difficiles sur l’ensemble du réseau et des perturbations peuvent affecter les transports ferroviaires.

* Des coupures d’électricité peuvent se produire.

* Les digues peuvent être fragilisées ou submergées

 

Conseils de comportement :
Précipitations/Orange


* Renseignez-vous avant d’entreprendre vos déplacements et soyez très prudents. Respectez, en particulier, les déviations mises en place.

* Ne vous engagez en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée.

* Dans les zones habituellement inondables, mettez en sécurité vos biens susceptibles d’être endommagés et surveillez la montée des eaux.

Orages/Orange

* À l’approche d’un orage, prenez les précautions d’usage pour mettre à l’abri les objets sensibles au vent.

* Ne vous abritez pas sous les arbres.

* Évitez les promenades en forêts [et les sorties en montagne.

* Évitez d’utiliser le téléphone et les appareils électriques.

* Signalez sans attendre les départs de feux dont vous pourriez être témoins.

Vigilance crues

* Mettez-vous à l’abri.

* Limitez tout déplacement sauf si absolument nécessaire et conformez-vous à la signalisation routière.

* Tenez-vous informé de l’évolution de la situation (radio, etc…)

* Veillez à la protection des biens susceptibles d’être inondés ou emportés (mobiliers, produits toxiques, appareil électriques, etc…).

* Conformez−vous à la signalisation routière.

 

 

source : Préfecture du Var

 

La gestion des déchets dans le département du Var

De nouvelles fuites autour du Balançan, une menace pour la Réserve Naturelle Nationale de la Plaine des Maures.

La décharge du Balançan, récemment prolongée jusqu’en 2020 par arrêté préfectoral du 06 aout 2014, fait à nouveau parler d’elle. Pour mémoire, la décharge est située en plein cœur d’une Réserve Naturelle Nationale  et cela en dépit de pollutions constatées par expertise judiciaire en cours et de délits de l’exploitant reconnus par la justice.

Il s’agit d’un site qui a plus de 40 ans d’exploitation dont une bonne dizaine réalisée sans membrane de protection entre les déchets et la terre. Pourtant le tas d’ordures continue de grandir quitte à s’appuyer sur le bon vieux casier n°1 dépourvu de ladite membrane d’étanchéité…

Le 24 novembre 2014, à l’occasion d’un signalement par un administré, c’est une large équipe d’experts composée de :  l’autorité environnementale (DREAL), d’agents de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA), du gestionnaire de la réserve naturelle nationale, des services de la gendarmerie (4 agents), et de la police municipale qui se sont retrouvés sur site, pour constater :

– le rejet dans le cours d’eau du Riautord de jus noirs avec une odeur nauséabonde très forte ;
– la formation de volume de mousse importants dans le sillage des écoulements ;
– l’origine de ces écoulements : le site de la décharge du Balançan.

Avec un débit compris entre 5 et 10 litres par seconde, c’est un flot incontrôlable et sans précédent qui se déverse dans le cours d’eau en aval et dans le milieu naturel de la réserve nationale. Chacun des représentants présents a pu constater ces rejets dont la cause semble incertaine !

Pour autant, un tel déversement relève de problèmes structurels profonds. Les nappes souterraines sont d’autant plus menacées que l’expertise judiciaire dans ses premières conclusions a révélé que le sol était constitué de très nombreuses fractures, potentielles sources d’infiltration.
Le site pollue en surface comme en profondeur selon les premières conclusion de l’expertise. Si bien que les rejets polluants dépassent régulièrement les seuils autorisés.
Les fortes intempéries aggravent la situation en chargeant davantage les bassins dont les capacités restent dimensionnées pour des crues décennales.

Souvent présentée comme une impasse et un mal nécessaire, un bureau d’études dans le cadre du Plan Départemental de gestion des déchets non dangereux conduit par le Conseil Général du Var a démontré que si le Balançan fermait demain, l’export des déchets hors du département reviendrait à un surcoût de 20 € par habitant, le temps de mettre en place de nouveaux sites alternatifs. Est-ce un coût si démesuré  compte tenu de la situation ?

le Maire, Jean-Luc LONGOUR, la municipalité et les associations environnementales  se battent depuis bien longtemps contre les dérives d’une exploitation obsolète dont les conséquences pour les riverains (forage, puits), la faune et la flore seraient gravissimes.

Quelques images de ces rejets en date du 24 novembre 2014.

20141124_112852 (Copier) 20141124_112739 (Copier) 20141124_105557 (Copier) 20141124_110625 (Copier) 20141124_110203 (Copier) 20141124_110629 (Copier)


Archives