Archive pour la catégorie ‘Internet’

L’impression 3D à la conquête du grand public.

Des ateliers d’impression 3D arrivent en grandes surfaces, afin de sensibiliser le grand public aux possibilités de la technologie.

Auchan profite de l’arrivée de Noël pour innover. Dans son magasin de Villeneuve-d’Ascq près de Lille, la chaîne met à disposition depuis le 1erdécembre un corner « impression 3D » destiné à familiariser les ménages à cette nouvelle technologie qui se démocratise à grande vitesse. L’atelier « Yoomake », qui permet de … Lire l’article de Patrick Mouratoglou

Internet : Droit à l’oubli et au déréférencement

Droit à l’oubli et au déréférencement : les contributeurs évoquent le lien entre droit à l’oubli et principe de neutralité du net, en ce que le droit à l’oubli peut empêcher d’avoir accès à des informations légitimes. Dans le défi “difficultés tenant à l’effacité du déréférencement, JessicaM posent des questions qui méritent débat : “Est-ce que l’interprétation laissée à Google seul est justifiable et ne s’oppose pas à la « neutralité d’internet ? De plus, que va faire Google de ces données personnelles ? Combien de temps et de quelle manière vont-elles être conservées ? Sur quels critères se base Google pour supprimer ces résultats de recherche ?” Et vous, qu’en pensez-vous ?
< contribuez ici >

Ambition numérique #contribuez.

10 ans après la LCEN, les nouvelles responsabilités : L’AFA – France (Association des Fournisseurs d’Accès et de Services Internet) propose de conserver la distinction éditeurs / hébergeurs posée par la LCEN et laisser le pouvoir judiciaire trancher les cas litigieux relatifs aux plateformes, en appliquant les critères dégagés par la jurisprudence française et de la CJUE. Pour améliorer les systèmes de signalement de contenus illicites aux hébergeurs, l’AFA appelle le gouvernement à rendre plus visibles les hotlines nationales mettant à disposition des internautes un outil unique de signalement. Pour lutter contre la contrefaçon, le réseau Trans Europe Experts appelle à une meilleure implication de l’ensemble des acteurs de la chaîne de l’Internet en termes de responsabilité, en particulier pour adresser les difficultés d’application du droit dans un contexte international : sites établis hors de France, comptes offshore, etc. Il propose par exemple d’utiliser le levier pénal (infraction de non justification des ressources prévue pouvant justifier une saisie-confiscation) pour atteindre les personnes physiques ou morales responsables de contrefaçon en bande organisée, lorsqu’ils possèdent des biens en France, directement ou par personne interposée.
< contribuez ici >

Saint-Tropez : « INTERNET, et moi, et moi, émoi »

20140828_mysteres_afficheLa création d’internet est assurément la révolution économique et industrielle de ce siècle. Nul ne l’avait prédite ni même imaginée ! Pourtant notre quotidien est affecté tous les jours. Nous vivons, pour certains, en communications permanentes à travers les objets connectés et en premier lieu les Smart phones qui inondent la planète. Avec comme corollaire le creusement de la fracture numérique même si l’Afrique se connecte à son tour et le marché est immense.

L’accès à l’information est décuplé via les moteurs de recherche et Wikipédia. Cette information accessible à tous constitue-t-elle pour autant une culture où le secondaire et l’anecdotique priment souvent sur le fondamental ? L’enseignement à tous les âges est bouleversé, le copié-collé étant si aisé ! A l’université, les cours des plus grands professeurs sont en ligne, accessibles à des milliers d’étudiants.

Il bouleverse notre quotidien depuis nos habitudes de consommation jusque dans notre chambre à coucher. L’achat sur le net est en forte croissance ce qui ébranle le commerce classique qu’il soit de proximité ou à travers les grandes enseignes : Virgin Megastore a fermé, la FNAC est en difficulté et on ne compte plus les librairies indépendantes sinistrées.

Mais cette hyperconnectivité n’est pas sans danger avec la propagation globale du pire comme du meilleur. Alors qu’une chanson coréenne a été écoutée plus d’un milliard de fois, seulement un demi-milliard de téléspectateurs ont vu le premier homme sur la Lune, événement le plus médiatisé du siècle dernier. Et pourtant, Internet est fragile et nombreux sont ceux qui prédisent un jour son collapse ce qui serait assurément un désastre tant notre économie est dépendante de ce réseau. Les cyberattaques qui proviennent de toutes les régions du monde sont toujours plus fréquentes et les spam, ces courriels malveillants, sont trois fois plus nombreux que les messages légitimes.

Enfin, une peine de cœur et les sites de rencontre nous mettent en relation avec des dizaines de personnes pouvant combler notre bonheur. On se rencontre, voire on se marie, grâce au net mais ces unions sont-elles pour autant plus durables ?

Le sujet est complexe, global, inquiétant et tout ne pourra être abordé mais l’essentiel sera traité avec les spécialistes des différents secteurs pour mieux comprendre les mécanismes de la toile aux multiples ramifications.

Francis Rocard, Conseiller scientifique des Mystères

Le programme des Mystères 2014

Vendredi 12 décembre 2014
Cinéma La Renaissance
18h30 : Inauguration par Jean-Pierre Tuveri, maire de Saint-Tropez, et Francis Rocard, conseiller scientifique des Mystères.
19h : Diffusion du documentaire « QUAND L’INTERNET FAIT DES BULLES » (53 minutes / 1ère partie)
de Benjamin Rassat qui nous fera l’honneur de sa présence et commentera son film au public.

“Quand l’Internet fait des bulles” est un documentaire en deux parties écrit et réalisé par Benjamin Rassat, produit par la Générale de Production, qui revient sur une partie de l’histoire d’Internet : la bulle de la Nouvelle Economie et les années 1994-2000. Son évolution irrationnelle, sa croissance incroyable,ses hold-up, son éclatement et sa reconstruction plus rationnelle au travers d’images d’archives et de témoignages des entrepreneurs clefs de l’époque (Caramail, Vivendi, Net2One) qui depuis sont devenus riches ou ont tout perdu. Une année où les plus hallucinantes valorisations de sociétés encore naissantes vont créer des centaines de « millionnaires d’un jour »: la « bulle » Internet explose !
20h Conférence “ La Renaissance numérique” par Serge Soudoplatoff, polytechnicien, ancien directeur
de l’innovation de France Telecom, spécialiste des aspects stratégiques d’Internet.
Nous vivons actuellement une période analogue à celle de la Renaissance. D’un côté, la science et la technologie font des progrès immenses,d’un autre, l’ordre ancien empêche le monde de muter.
Parce que nous vivons dans un collectif de 7 milliards d’individus, nos journées sont remplies d’interactions. Ce qu’il faut chercher est alors
un autre équilibre. Pour l’atteindre, l’intelligence collective devient le paradigme dominant, et Internet en est le support. Nous réalisons la
noosphère de Pierre Teilhard de Chardin.

 

Samedi 13 décembre

Salle Jean-Despas

9h30-12h30 Table ronde : CONNAISSANCES POUR TOUS et NOUVEAU LIEN SOCIAL
L’accès à l’information est décuplé via les moteurs de recherche. Google est devenu un géant du net qui investit ses bénéfices dans de nombreux secteurs des hautes technologies. Wikipédia fournit une information accessible à tous, mais constitue-t-elle pour autant une culture où le secondaire et l’anecdotique priment souvent sur le fondamental ?
L’enseignement à tous les âges est bouleversé, le copié-collé étant si aisé ! A l’université, les cours des plus grands professeurs sont en ligne, accessibles à des milliers d’étudiants. Le boom des « Big data » permet de cibler les habitudes des citoyens en suivant leur smartphone. Les objets connectés sont en pleine croissance formatant un citoyen hyper-connecté.

Internet bouleverse également notre quotidien depuis nos habitudes de consommation jusque dans notre chambre à coucher. Les réseaux sociaux créent un nouveau lien social. On se rencontre grâce au net, mais ces unions sont-elles durables ? Ces réseaux sont également utilisés à des fins politiques, les manifestants se donnant rendez-vous grâce à Facebook.
Intervenants :
Rémi Bachelet, enseignant-chercheur à l’Ecole Centrale de Lille, créateur de MOOCs, ancien administrateur de Wikimédia France
Christophe Janssen, docteur en psychologie, chercheur et maître de conférences à l’Université de Louvain, clinicien d’orientation psychanalytique, enseignant de la formation aux cliniques du couple
Marc Parmentier, philosophe, maître de conférences à l’Université de Lille 3, auteur de l’essai « Philosophie des sites de rencontres »
Nathalie Schipounoff, chef d’entreprise, conseil et formation dans la transformation digitale, ancienne responsable d’études chez Wanadoo
André Vitalis, professeur à l’Université Bordeaux Montaigne, membre-fondateur du CeCIL, ancien directeur du Centre d’etudes des Médias
14h30-18h Table ronde : LE CÔTÉ OBSCUR DU NET
Notre hyper-connectivité n’est pas sans danger avec la propagation rapide du pire comme du meilleur. La rumeur se répand comme une
traînée de poudre et il est difficile de l’arrêter. On se montre un jour sur les réseaux, mais qu’en est-il du droit à l’oubli ? La propagation
de virus et de spam est une réalité quotidienne : un ordinateur sans antivirus est contaminé en quelques minutes. Les cyber-attaques
ne sont pas le seul fait de hackers isolés, certains Etats eux-mêmes utilisent ces moyens pour déstabiliser un pays, une organisation
ou une entreprise. Ils recrutent parmi les hackers eux même pour développer des outils de surveillance. Un site internet peut être
attaqué à tout moment et il est très difficile de s’en protéger.
Par ailleurs, l’affaire Snowden a révélé au monde entier, les capacités de surveillance de la NSA. On peut s’en protéger par le cryptage, mais
cela à un coût et la protection ne sera jamais totale.
Enfin le Net représente un danger pour les états totalitaires, la censure est très présente et les acteurs d’Internet doivent apprendre à se cacher pour survivre.
Intervenants
Jean-Gabriel Ganascia, professeur à l’université Pierre et Marie Curie et spécialiste de l’intelligence artificielle, membre du COMeTS et de la CeRNa
Amaelle Guitton, journaliste indépendante, spécialiste de la culture hacker et des libertés en ligne, enseigne la protection des communications numériques
• Antoine Lefébure, expert médias numériques, historien des médias, ancien journaliste à Europe 1
• Nathalie Mallet-Poujol, directeur de Recherche Droit & Innovation.

 

Dimanche 14 décembre

Salle Jean-Despas
10h-12h Conférence de clôture : « Internet, gagnants et perdants redessinent le monde »
par François Lenglet, journaliste économique, éditorialiste au sein de la rédaction de France 2,
chroniqueur sur RTL, ancien directeur de la rédaction de BFM Business, ancien professeur de littérature française à l’Université
de Shanghai.
20141212_mysteres_photoLENGLET

Nouveaux modèles de financement

Nouveaux modèles de financement : Cette semaine, la Fédération des Industries Électriques, Électroniques et de Communication (FIEEC) a apporté sa contribution au sujet de la structure des fonds de capital, en apportant un exemple d’innovation en la matière. Le FIEEC a en effet créé un fonds d’Investissement pour la Modernisation des Industries Electriques, Electroniques et de Communication (FIMIEC), dont l’objectif est d’accompagner les PME dans la création d’une nouvelle activité ou d’une nouvelle unité de production en France. D’autres contributeurs ont étayé la recommandation d’un partenariat plus étroit entre grandes entreprises et start-up grâce à des modèles de “corporate venture” rendant les incubateurs plus proches des marchés.
< contribuez ici >

Nouveaux modèles économiques et organisationnels

Nouveaux modèles économiques et organisationnels : la culture de “l’open” est encore au menu cette semaine. Une contribution de ldubost propose de renforcer les actions en faveur des technologies libres et ouvertes en considérant le numérique comme une infrastructure. Parmi les actions proposées : pas de brevet numérique, ni de combinaison de brevets incluant des technologies numériques, aide par l’État des modèles d’entreprises open, renforcement de l’investissement par l’État dans la recherche sur les technologies open sources, libre accès aux publications scientifiques.
< contribuez ici >

Qui sont les Silver Surfers, ces seniors fans du web ?

15% des plus de 70 ans en France sont ultra-connectés. « L’Obs » a rencontré ces geeks retraités. Portraits.

Fini le papy-minitel qui utilise un Nokia première génération à grosses touches. Place aux « Silver Surfers » ! Ils ont 70 ans, sont à la retraite et n’ont pas grandi avec internet. Pourtant ils sont accros au web et ont tous un smartphone.

Lire l’article de Barbara Krief

Mooc sur l’économie européenne: «J’en avais ras-le-bol de me faire manipuler»

Il y a des mots vraiment angoissants, comme poignard, séquestration ou encore meurtre. Mais il y a pire, comme cette succession de termes barbares: «L’Union européenne au défi de l’intégration économique». Ce sujet à même d’en refroidir plus d’un est le thème choisi par l’Ecole normale supérieure (ENS) de Lyon pour son dernier Mooc, comprenez sa série de cours en ligne gratuits et ouverts à tous. Résultat: deux mois après son lancement, plus de 6.600 personnes se sont inscrites*.

Comme Antoine, un Alsacien de 40 ans. «J’en avais ras-le-bol de me faire manipuler, j’avais envie de comprendre comment l’Europe fonctionne pour … Lire l’article de Céline Boff 

Lancer votre startup: les 5 atouts de la réussite

Au-delà de la recherche de capitaux, qui n’est pas l’objet de cet article, vous devez avoir en main 5 atouts incontournables pour réussir: une offre différenciée pour une clientèle ciblée, une activité mobile et connectée, des compétences complémentaires des vôtres, un investissement marketing. La plupart des startups ne le font pas. Pourtant c’est faisable, difficilement, mais faisable. Explications.

1 – Différencier votre offre Demandez-vous mille fois ce que vous apportez de plus aux clients. L’échec s’explique le plus souvent par … Lire l’article de

 

Adapter la filière Défense aux enjeux du numérique

Depuis plus d’une dizaine d’années, la plupart des observateurs s’accordent pour voir dans le numérique une transformation importante dans le secteur de la défense : cyberdéfense, drones, robotique, numérisation de l’espace de bataille… La filière de la défense et de la sécurité doit, à l’instar d’autres filières, en tirer trois conséquences organisationnelles : favoriser l’innovation, développer la dimension de service et donner une ampleur nouvelle au rôle de l’Etat.

40% des aéronefs de l’armée américaine seraient aujourd’hui des drones, selon un rapport du Congrès. Dans les dernières années, les virus Stuxnet et Al-Shamoun, pour ne parler que d’eux, ont endommagé des infrastructures industrielles majeures. L’emploi très efficace des hélicoptères de l’ALAT (Aviation légère de l’armée de terre) en Côte d’Ivoire, en Libye ou au Mali a montré une fois encore l’importance du professionnalisme des personnels et le caractère essentiel des dispositifs de commandement et de maîtrise de l’information.

Lire la suite de l’article de Jean-Michel Palagos


Archives